Nous suivre Info chimie

Evonik ouvre un centre technique pour les silanes en Allemagne

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Il s'agit d'un investissement de « quelques dizaines de millions d'euros ». Evonik a inauguré le 14 juillet son centre technique pour les silanes sur son complexe de Rheinfelden, en Allemagne. Une centaine d'employés a investi le bâtiment qui s'étend sur 3 500 m2 et 4 étages. Après deux ans de travaux, le chimiste allemand a regroupé dans ce centre des activités de R&D mais également des activités d'analyse, de contrôle de la qualité et de technologies appliquées. Ce qui doit permettre à Evonik à la fois de renforcer ses capacités d'innovation et de développer des solutions plus personnalisées pour ses clients. Spécialiste des silanes depuis plus de 80 ans, notamment sur le site de Rheinfelden avec un premier brevet déposé dès 1934, le groupe dispose de sites de production en Allemagne, en Belgique, en Chine et aux États-Unis. Des laboratoires spécifiques sont également en service en Chine, en Inde, au Japon, aux États-Unis et en Allemagne. Selon Evonik, la demande en silanes de spécialité est en pleine croissance dans le monde, notamment pour les applications dans la protection des bâtiments et des infrastructures contre la corrosion, les peintures durables, les pneumatiques plus résistants, et les smartphones plus efficaces.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rien n’arrête la valse mondiale. Des opérations de grandes envergures se sont poursuivies en 2019 à l’international, sans qu’il y ait vraiment de méga-fusions. En France, des opérations de plus[…]

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Plus d'articles