Nous suivre Info chimie

abonné

Evonik teste la photosynthèse artificielle en Allemagne

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,
Evonik teste la photosynthèse artificielle en Allemagne

Rheticus Versuchsanlage in Marl Rheticus pilot plant in Marl

© Evonik

A Marl, en Allemagne, le groupe Evonik prépare l’avenir avec son projet Rheticus. En partenariat avec Siemens Energy, et grâce au soutien du ministère fédéral allemand de l'Éducation et de la Recherche (BMBF), il vient de mettre en service une unité pilote qui mime la photosynthèse. C’est-à-dire qu’elle utilise du dioxyde de carbone et de l'eau pour produire des produits chimiques, l'énergie nécessaire étant fournie par de l'électricité renouvelable. Techniquement, le projet, d’un montant total de 6,3 millions d'euros, met en jeu deux électrolyses : une première qui convertit du CO2 en CO et une deuxième qui permet de produire de l’hydrogène à partir d’eau. Le gaz de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Application de revêtements : AkzoNobel investit dans la start-up Qlayers

Application de revêtements : AkzoNobel investit dans la start-up Qlayers

Le groupe néerlandais AkzoNobel annonce son entrée dans le capital de la start-up Qlayers, aux côtés du fonds Eindhoven Venture Capital Fund II (EVCF II), géré par ECFG. Qlayers est[…]

06/04/2021 | AkzoNobelInnovation
Quatre start-up de chimie verte intègrent le FT120

Quatre start-up de chimie verte intègrent le FT120

Calnesis rend la physico-chimieexpérimentale accessible aux industriels

Calnesis rend la physico-chimieexpérimentale accessible aux industriels

BASF consommera 250 000 t/an de matières premières recyclées en 2025

BASF consommera 250 000 t/an de matières premières recyclées en 2025

Plus d'articles