Nous suivre Info chimie

abonné

Evonik va fermer sa dernière centrale au charbon, à Marl

Aurore Gayte

Sujets relatifs :

, ,
Evonik va fermer sa dernière centrale au charbon, à Marl

© Evonik

Evonik va remplacer la dernière centrale au charbon du parc de Marl Chemical par une centrale « ultra moderne » et flexible à turbines à gaz et à vapeur, a annoncé l’entreprise, à la fin du mois d’août 2019. Le groupe de chimie de spécialités met fin à plus de 80 ans de production d’électricité et de vapeur à base de charbon, à Marl, ce qui réduira ses émissions de CO2 de près d’un million de tonnes par an. Les émissions directes de gaz à effet de serre de ses usines dans le monde entier seront alors réduites, chaque année, de « près d'un cinquième », selon Evonik.  

Evonik et Siemens ont signé des accords pour la construction de la centrale à deux blocs, le 30 août 2019. La construction devrait commencer avant la fin de cette année. L'usine produira de l'électricité et de la vapeur dans un processus de cogénération, et devrait entrer en service en 2022.

Le coût du projet, évalué à « plus d’une centaine de millions d’euros », aura pour maître d’œuvre Siemens Gas and Power. Siemens sera également[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Le journal spécialisé ChemicalWeek rapporte qu’Evonik a décidé de fermer temporairement son complexe d’Anvers après avoir rencontré des « difficultés[…]

19/11/2019 | BelgiqueSpécialités
BASF rachète le français Sculpteo

BASF rachète le français Sculpteo

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

Hydrogène : Air Liquide et Sinopec nouent un partenariat

Hydrogène : Air Liquide et Sinopec nouent un partenariat

Plus d'articles