Nous suivre Info chimie

Exercice 2016 morose pour la chimie allemande

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Les chiffres ne sont pas encore définitifs, et quelques indicateurs positifs au cours de ce quatrième trimestre rendront le bilan final peut-être un peu plus réjouissant. Mais pour l'heure, la fédération allemande de la chimie (VCI) a publié un constat plutôt morose pour l'exercice 2016, et esquissé des prévisions peu rayonnantes pour 2017. Cette année, la production n'aura affiché qu'une croissance de 0,5 % par rapport à 2015. C'est deux fois moins que ce qui était envisagé en début d'année (CPH n°751). Hors pharmacie, la production chimique aura affiché une croissance nulle. En 2015, le bilan était de +0,7 % avec la pharma, et de -0,8 % pour la seule production chimique outre-Rhin.
 

En termes de production, le bilan diffère grandement d'un segment à un autre. Grâce à un euro moins fort et un prix bas du pétrole brut, la chimie de base a repris des couleurs. En 2016, la pétrochimie en Allemagne aura vu sa production bénéficier d'une modeste croissance de 0,5 %, et de 1,5 % pour les polymères. En revanche, pour les gaz industriels, les engrais et les autres inorganiques de base, la production s'est contractée de 1,5 %. Chimie fine et spécialités ont aussi souffert d'une baisse de la production, limitée à 0,5 %. Malgré une demande allemande en légère hausse l'an dernier, le segment des savons, détergents, cosmétiques et produits d'entretien a souffert de la pression des importations. La production locale a ainsi flanché de 2,5 %. La production pharmaceutique a de son côté progressé de 2 % en un an.
 

En 2016, la VCI a calculé que les prix auront fléchi de 2 %, pénalisés par le prix bas du pétrole et une conjoncture économique mondiale plus faible qu'anticipée. Du coup les ventes du secteur accusent un retrait de 3 % par rapport à 2015, à seulement 183 milliards d'euros. En début d'année, la VCI tablait sur une croissance de 0,5 % (CPH n°751). Les ventes en Allemagne ont fondu de 4 %, à 71,5 Mrds €, et de 2,5 % à l'international, à 111,5 Mrds €.
 

Les perspectives 2017 sont très mitigées. La VCI table toutefois sur une augmentation de 0,5 % aussi bien pour la production que pour les prix, et donc envisage une croissance de 1 % des ventes, aux alentours de 185 Mrds €. La demande en Allemagne devrait rester atone, celle à l'export devrait s'améliorer de 1,5 %. Beaucoup de facteurs pénalisants sont recensés par la VCI. Certains sont considérés comme acquis, comme la persistance d'un ralentissement de la croissance dans les pays émergents, notamment en Chine. La récession des économies brésilienne et russe devrait s'estomper. La fédération allemande semble plus s'inquiéter de facteurs d'incertitude. Sont cités le Brexit, l'instabilité du secteur bancaire, les difficultés gouvernementales en Espagne, l'insolvabilité de la Grèce, la crise politique en Italie et plusieurs accords commerciaux internationaux qui demeurent dans l'expectative. « Actuellement quasiment rien ne plaide en faveur d'une reprise économique en Europe », assène Kurt Bock, le président de la VCI. Lequel s'inquiète aussi de la politique que devrait engager l'administration Trump.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Euro Chlor lance son plan pour 2050

Euro Chlor lance son plan pour 2050

L’entité du Cefic, en charge du secteur chlore-alcali, a publié le 11 septembre 2020 sa feuille de route « Mid-Century for a Sustainable Chlor-Alkali Industry (MCS) », définissant ses axes[…]

Glyphosate : Bayer fait appel du verdict concernant le RoundUp

Glyphosate : Bayer fait appel du verdict concernant le RoundUp

Batterie : LG Chem gagne une action en justice contre SK Innovation

Batterie : LG Chem gagne une action en justice contre SK Innovation

Plastique : Les déchets non recyclés taxés par l’Europe

Plastique : Les déchets non recyclés taxés par l’Europe

Plus d'articles