Nous suivre Info chimie

ExxonMobil France mise sur les plastiques

Patrick Bottois

Sujets relatifs :

, ,

La direction d'ExxonMobil Chemical France vient d'annoncer environ 30 millions d'euros d'investissements en 2010 sur son site de Notre-Dame-de-Gravenchon en Seine-Maritime. « Sur le fond, l'enjeu majeur de ces investissements est la production de plastiques à valeur ajoutée en diminuant celle des produits de commodité, une activité sur laquelle la concurrence avec différents pays qui produisent à moindre coût n'est pas viable », précise Marc Raimbault, directeur de la branche chimie du site normand. « Nous disposons encore d'une bonne marge de valorisation des molécules. Celle-ci va nous permettre de miser plus sur la valeur ajoutée que sur les volumes. Nous allons ainsi optimiser l'exploitation de notre point fort, notre intégration à la raffinerie contiguë du groupe et aux unités lubrifiants qui nous permettent de gérer au mieux les molécules, de répondre au plus près aux demandes d'un marché toujours en quête de produits innovants et de haute performance ». Techniquement, les investissements se répartissent dans trois directions. Le premier, logistique, vise à permettre de fiabiliser l'alimentation de l'unité de caoutchouc butyle. Le second a pour objectif l'adaptation de l'unité de polypropylène de Lillebonne vers l'élaboration de grades à haute valeur ajoutée. Enfin, le troisième concerne la poursuite de l'adaptation de différentes unités aux nouvelles réglementations sécurité hygiène environnement. Après avoir affiché sa volonté de continuer de produire ici, la direction a cependant tenu à exprimer ses préoccupations pour l'avenir. Elle a rappelé que le poids des taxes spécifiques françaises et la complexité des contraintes environnementales européennes, qu'elle ne remet pas en cause sur le fond, atteignaient leur limite dans le contexte actuel d'un marché en baisse. ExxonMobil Chemical France a perdu en résultat net consolidé 17 M€ en 2009, après en avoir perdu 115 en 2008. Forte de 1 200 salariés, hors intervenants extérieurs, la plateforme de Notre-Dame-de-Gravenchon est spécialisée dans la fabrication de résines catalytiques, thermiques et hydrogénées, et de caoutchouc butyle. Quelques dizaines de recrutements y sont prévus en 2010, sans augmentation sensible de l'effectif. La moitié environ de ceux-ci s'adresse à des jeunes auxquels une formation est proposée par l'établissement industriel.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles