Nous suivre Info chimie

Faillites/Après Sterling, Penn Specialty et Pionner sont aussi en difficulté

Sujets relatifs :


Après Sterling Chemical qui a demandé la protection du chapitre 11 sur les faillites (Chimie hebdo n°138, p.6), c'est au tour de Penn Specialty Chemical et de Pioneer d'agir de même. Penn Specialty Chemical estime que ses dettes atteignent 50 à 100 millions de dollars pour des actifs du même ordre. Cette société américaine, créée en juin 1999 par des cadres de Lyondell, Arco Chemical et Freedom Chemical produit notamment du tétrahydrofurane. De son côté Pioneer a dû reporter le remboursement de certaines dettes en raison de la chute de son cash flow et de la hausse de ses coûts. Pioneer, qui est le septième producteur de chlore aux Etats-Unis, a dû aussi licencier 80 personnes sur son site de Tacoma. En conséquence, le groupe a aussi demandé la protection du chapitre 11 sur la loi des faillites aux Etats-Unis. Au deuxième trimestre, ses pertes ont atteint 15,2 M$ pour des ventes en recul de 9 % à 88,3 M$

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

L'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande de « réduire au maximum » et « dans les meilleurs délais » les persulfates d'ammonium, de potassium et de sodium, notamment[…]

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

Solvay réorganise son comité exécutif

Solvay réorganise son comité exécutif

Plus d'articles