Nous suivre Info chimie

Feu vert de l'UE pour la coentreprise Solvay-Ineos

Feu vert de l'UE pour la coentreprise Solvay-Ineos

La Commission européenne autorise sous conditions la fusion des actifs de Solvay et d'Ineos pour constituer un géant européen des chloro-vinyles. Ineos devra céder un bon nombre d'unités.

Après plusieurs mois de tractations et d'enquêtes, la Commission européenne a donné son feu vert pour le grand projet de fusion des actifs chloro-vinyliques de Solvay et d'Ineos, annoncé il y a déjà un an. L'opération, qui doit conduire à constituer un géant du secteur, détenu à parts égales entre les deux partenaires, et doit permettre au groupe belge de se retirer du secteur à un horizon de quatre à six ans, est toutefois soumise à conditions. Conditions qui étaient déjà entrevues à travers les remèdes proposés par Solvay et Ineos pour rassurer la Commission. Laquelle « craignait que l'opération, telle qu'initialement notifiée, permette à l'entité issue de la concentration d'augmenter les prix du S-PVC (polychlorure de vinyle en suspension, ndlr) dans le nord-ouest de l'Europe et ceux de l'eau de Javel dans le Benelux, dans la mesure où elle associe les deux principaux fournisseurs sur ces marchés ». Côté S-PVC, la crainte était concentrée sur la disparition du principal concurrent d'Ineos, en l'occurrence Solvay, alors qu'Ineos « occupait déjà, avant l'opération, une certaine position de force sur le marché, ce qui lui a permis de relever les prix », précise la Commission. « Sur le marché de l'eau de Javel dans le Benelux, l'opération aurait entraîné l'émergence d'un acteur dominant détenant une part de marché supérieure à 60 %, tandis qu'AkzoNobel, le seul acteur restant, n'aurait manifestement pas été en mesure d'exercer une pression suffisante sur l'entité issue de la concentration pour empêcher une hausse des prix », indique par ailleurs la Commission.

 

Des unités et usines d'Ineos à céder en Europe

 

« Des conditions étaient déjà entrevues à travers les remèdes proposés par Solvay et Ineos pour rassurer la Commission »

Les conditions requises aujourd'hui par le régulateur européen concernent la cession d'actifs regroupés au sein du périmètre d'Ineos. Devront être cédées ses usines de PVC à Beek Geleen (Pays-Bas) et de Mazingarbe (Pas-de-Calais), ses unités de dichlorure d'éthylène (EDC) et de chlorure de vinyle monomère (VCM) à Tessenderlo (Belgique), celles de PVC et de VCM à Wilhelmshaven (Allemagne), et l'unité d'EDC à Runcorn (Grande-Bretagne). En outre, la Commission européenne exige que Solvay et Ineos s'accordent avec le futur acquéreur pour constituer une coentreprise relative à la production de chlore (dotée d'une électrolyse à membrane) à Runcorn. « Un ensemble de critères en ce qui concerne le choix de l'acquéreur a été établi afin de garantir que les actifs soient vendus à un acquéreur capable de gérer les activités en exerçant une force concurrentielle sur le marché », ajoute aussi la Commission.

Du coup, la fusion des activités et des actifs chloro-vinyliques de Solvay et d'Ineos ne pourra se concrétiser avant que ces conditions soient remplies. Les deux partenaires espèrent une finalisation de l'opération au quatrième trimestre cette année. D'ici là, leurs activités concernées par leur projet de fusion seront menées de « manière strictement indépendante », assurent-ils.

Lors de l'annonce de leur projet au printemps 2013, Solvay avait indiqué qu'il devait mener à la création d'un géant européen des chloro-vinyles générant un chiffre d'affaires annuel pro-forma de 4,3 milliards d'euros et un Ebitda récurrent de 257 M€. Il devait regrouper 5 650 salariés et 17 sites industriels en Europe. Des chiffres qui seront forcément minorés par les conditions imposées.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Accident chimique sur l’unité d’acétyles de LyondellBasell aux États-Unis

Accident chimique sur l’unité d’acétyles de LyondellBasell aux États-Unis

Selon notre confère Chemical week, deux membres du personnel de l’unité d’acétyles de La Porte (Texas, États-Unis) du groupe LyondellBasell sont décédés à la suite d’un[…]

Résultats semestriels : Clariant en forme

Résultats semestriels : Clariant en forme

Résultats semestriels : Arkema fier de ses performances

Résultats semestriels : Arkema fier de ses performances

Résultats : BASF se porte bien pour son premier semestre 2021

Résultats : BASF se porte bien pour son premier semestre 2021

Plus d'articles