Nous suivre Info chimie

Feu vert européen sous conditions pour la fusion Dow-DuPont

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

L'obtention du feu vert a été longue. Le 27 mars, après des mois d'enquête, de tractations et de report (CPH n° 790), la Commission européenne a donné son feu vert pour le projet de fusion entre les géants américains. Dow et DuPont vont donc pouvoir finaliser leur union qui doit conduire à la création de trois acteurs mondiaux dans les domaines de l'agrochimie, des matériaux et des spécialités (CPH n° 743). L'aval européen est conditionné toutefois à la cession d'un certain nombre d'actifs. Surtout pour DuPont. Dow, de son côté, pourra se limiter à se désengager de son activité de copolymères éthylène-acide acrylique (EAA) et de ionomères, que SK Global Chemical, filiale du groupe sud-coréen SK Innovation, devrait reprendre. Cette opération, elle-même conditionnée à la finalisation de la fusion entre Dow et DuPont, comprendrait la cession des droits de propriété intellectuelle, des produits ainsi que des unités de production à Freeport au Texas (États-Unis) et à Tarragone, en Espagne (CPH n° 789).

Les exigences sont plus prononcées pour DuPont. Lequel devrait céder une grande partie de ses activités de pesticides et de la structure mondiale de R&D qui est associée. Sont concernés les pesticides de DuPont destinés aux céréales, au colza, au tournesol, au riz et aux pâturages et les insecticides destinés à lutter contre les insectes broyeurs et les insectes suceurs sur les fruits et les légumes. Cela couvre « aussi l'ensemble des immobilisations corporelles et incorporelles qui sous-tendent les produits cédés (dont les installations pour la fabrication des produits) et le personnel concerné », ajoute la Commission européenne. Dans le domaine des fongicides, une licence exclusive sur un produit de riziculture en Europe devra trouver un nouveau propriétaire. En ce qui concerne la R&D, les deux groupes américains précisent que DuPont cèdera son réseau et son pipeline de R&D Crop Protection, à l'exception de tout ce qui concerne les traitements de semences, les nématicides, et certains programmes très avancés. DuPont précise être actuellement en négociations pour céder ses actifs.

La Commission précise que le projet de concentration initial posait de réels risques sur la concurrence dans le domaine de la lutte contre les nuisibles puisque seulement cinq acteurs, dont les deux concernés ainsi que BASF, Bayer et Syngenta, sont positionnés à « l'échelle mondiale sur tout le processus de R&D, depuis la découverte de nouveaux ingrédients actifs (molécules produisant l'effet biologique désiré), leur développement, les essais et l'enregistrement réglementaire, jusqu'à la fabrication et la vente des produits formulés finis par les canaux de distribution nationaux », selon la Commission.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

  Le groupe coréen LG Chem a annoncé la signature d’un contrat conditionnel avec la société chinoise Ningbo Shanshan. Cet accord porte sur la vente d’une partie de l’activité de[…]

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Plus d'articles