Nous suivre Info chimie

Feu vert sous conditions pour la cession des actifs de Solvay à BASF

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Feu vert sous conditions pour la cession des actifs de Solvay à BASF

© Solvay

Solvay et BASF vont pouvoir mener à terme leur gigantesque opération représentant une valeur d'entreprise de 1,6 Mrd E. La Commission européenne impose des mesures correctives pour la cession d'unités en France, en Pologne et en Espagne.

L'Union européenne vient d'accorder son feu vert pour la cession des polyamides de Solvay à BASF, une opération d'envergure initiée en septembre 2017 et valorisée à 1,6 milliard d'euros. Mais il s'agit d'un feu vert sous conditions. Le 18 janvier dernier, la Commission européenne a souligné que cette approbation était « subordonnée à la cession d'activités à titre de mesure corrective ». BASF et Solvay ont ainsi accepté de s'engager sur trois points. Des unités du groupe belges implantées sur ses sites de Belle-Etoile (Rhône) et de Valence (Drôme) en France, de Gorzow en Pologne et de Blanes en Espagne seront ainsi cédées à un « unique acquéreur approprié », selon la Commission. Ces unités produisent de l'hexaméthylènediamine, du sel adipate d'hexaméthylènediamine, des polymères nylon 6.6, des plastiques techniques à base de nylon 6.6, et de la poudre de nylon 6 pour impression 3D. Deuxièmement, il est question de la création d'une entreprise commune pour la production d'acide adipique sur le complexe de Butachimie, coentreprise entre Solvay et l'Américain Invista, à Chalampé (Haut-Rhin). La future coentreprise pour l'acide adipique devra regrouper BASF et le futur acquéreur des actifs qui devront être cédés. Enfin, le troisième engagement concerne la conclusion d'accords de fourniture à long terme concernant l'adiponitrile afin de répondre aux besoins des activités cédées.

Finalisation entrevue pour le second semestre 2019.

Ces engagements permettraient de lever les craintes formulées par la Commission à l'issue de son enquête approfondie, enclenchée le 26 juin 2018 . Le projet initial faisait craindre à l'UE la diminution du nombre de fournisseurs appropriés, une hausse probable des prix et la restriction de l'accès aux concurrents à des intrants essentiels sur plusieurs marchés liés à l'industrie du nylon au sein de l'Espace économique européen. Avec les actifs de Solvay, BASF va à la fois renforcer ses gammes de plastiques et de fils techniques à base de polyamide, mais va surtout pouvoir maîtriser toute la chaîne en amont, notamment avec les productions d'adiponitrile, un des rares intermédiaires qu'il ne produit pas encore pour cette chaîne de valeur.

Selon Solvay, la finalisation de la transaction est désormais entrevue pour le second semestre 2019. BASF a précisé avoir enclenché le processus des mesures correctives demandées dès le quatrième trimestre, et qu'aucune mesure n'a été requise pour les actifs acquis aux Amériques et en Asie. De toute façon l'activité Polyamides de Solvay se concentre principalement en Europe, qui compte pour 50 % des ventes. Les ventes en Asie et dans le reste du monde atteignent 40 % et la zone Amériques ne pèse que pour 10 %.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Polymère : BASF augmente sa production de poudre de polyacrylamide à Nanjing

Polymère : BASF augmente sa production de poudre de polyacrylamide à Nanjing

L’unité de production de BASF à Nanjing, en Chine, a augmenté sa production de poudre de polyacrylamide de 20 000 tonnes par an a annoncé l’entreprise dans un communiqué de presse le 17 avril.[…]

17/04/2019 | SpécialitésPolymères
Dioxyde de titane : Tronox complète enfin son rachat de Cristal

Dioxyde de titane : Tronox complète enfin son rachat de Cristal

Composites thermoplastiques : Ineos Styrolution construit une usine en Allemagne

Composites thermoplastiques : Ineos Styrolution construit une usine en Allemagne

Acquisition : Merck met finalement la main sur Versum

Acquisition : Merck met finalement la main sur Versum

Plus d'articles