Nous suivre Info chimie

Fibres/Hoechst cède ses monofilaments et non-tissés PET à l'américain Johns Manville

Sujets relatifs :


Hoechst a annoncé un accord de principe avec l'américain Johns Manville (Denver, Colorado) pour la cession de deux activités polyester regroupées dans sa division monofilaments et non-tissés (spunbond). Le chiffre d'affaires de cette dernière a représenté 430 millions de DM en 1997 pour plus de 600 personnes. La transaction avec Johns Manville comprend des sites de production aux États-Unis à Spartanburg (Caroline du Nord), en Europe à Bobingen et Berlin (Allemagne) ainsi qu'à Limavady (Ulster). Elle prévoit aussi la cession des intérêts du groupe allemand au sein du joint-venture germano-chinois Hoechst Hua-Xin Fibers, constitué conjointement avec China Worldbest Group (Shanghaï). Hoechst poursuit ainsi son désengagement du polyester dont il était le numéro un mondial. Depuis le début de l'année, le géant allemand, en plein recentrage dans les sciences de la vie, a cédé les principales composantes de sa filiale fibres Trevira. Les activités de diméthyl-téréphtalate, acide téréphtalique purifié, PET, fils polyester techniques, fibres polyester en Amérique du Nord... (soit plus de 4 milliards de DM de CA) ont été notamment revendues au consortium Kosa (filiale de l'américain Koch Industries et du mexicain Xtra). Les fibres textiles polyester en Europe ont été reprises par l'indonésien Multikarsa, la part de Hoechst dans les films polyester de Diafoil devant être cédée au japonais Mitsubishi (Chimie Hebdo N°1, p. 26 et N°3, p. 7). Johns Manville, pour sa part, spécialisé dans les matériaux de construction et d'isolation, emploie 8300 personnes sur une cinquantaine de sites industriels en Amérique du Nord, en Europe et en Chine. Son chiffre d'affaires a été de 1,65milliard de $ en 1997. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

En fusionnant leurs activités dans le domaine des styréniques, BASF et Ineos font émerger le nouveau numéro 1 mondial. Il évoluera sous le nom de Styrolution.On ne voit pas tous les jours émerger un « player » de plus de 5 milliards d'euros de[…]

01/12/2010 | Pétrochimie
Indorama, leader mondial du PET

Indorama, leader mondial du PET

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Plus d'articles