Nous suivre Info chimie

Films OPP/Hoechst et Mobil abandonnent leur projet de fusion

Sujets relatifs :


Hoechst et Mobil Corporation ont décidé d'abandonner leur projet de société commune dans les films de polypropylène. "Hoechst et Mobil n'ont pas pu trouver d'accord, si bien que les deux entreprises ont décidé de mettre un terme à leurs discussions", a indiqué Hoechst qui a souligné l'existence de "différences culturelles" entre les deux groupes. En mars dernier, Mobil et Hoechst avaient annoncé la signature d'une lettre d'intention prévoyant la création d'un joint-venture 50/50 pesant 1,8 milliard de DM de chiffre d'affaires et rassemblant leurs activités respectives de "films de polypropylène orientées" ou OPP. L'ensemble aurait été de loin le leader du secteur avec une capacité de 400000t/an soit 15% du marché des films OPP, utilisés notamment dans l'emballage des aliments, comme des sucreries, le pain ou les gâteaux, dans l'étiquetage ou encore dans l'industrie du tabac. Aucune raison majeure n'a été invoqué pour expliquer la rupture de l'accord mais deux points d'achoppement sont possibles. Les deux groupes amenaient dans la corbeille des activités de taille inégale, la capacité de Mobil représentant 57% de l'ensemble. Par ailleurs, il semble que Hoechst, qui cherche à abandonner la plupart de ses activités chimiques pour se recentrer sur les sciences de la vie, tienne à limiter les effets de ces cessions sur l'emploi. Or ce projet de joint-venture aurait inévitablement entraîné des réductions d'effectifs. L'objectif annoncé en mars dernier par les deux partenaires était d'économiser plus de 40 millions de dollars grâce à des synergies. "Nous avons l'intention de trouver une autre solution pour les activités de films OPP dans une période de quelques mois", a précisé Ernst Schadow, membre du directoire de Hoechst AG. Le groupe allemand qui se recentre sur les sciences de la vie cherche en effet à céder ses activités chimiques. Les activités OPP de Hoechst sont regroupées dans la société Trespaphan GmbH, dont le groupe de Francfort détient 100% du capital. Trespaphan a un effectif de 1500 personnes et une capacité de production de 170000tonnes. L'an passé, la société avait dégagé un bénéfice net de 19 millions de DM, en fort recul sur l'année précédente. Trespaphan dispose d'une unité de production à Swindon, en Grande-Bretagne, dont les exportations ont souffert en raison de la force de la livre sterling, ce qui a pesé sur le résultat de la société l'an dernier. Trespaphan produit également des films OPP à Mantes (France) et à Neunkirchen (Allemagne). De son côté Mobil compte poursuivre son activité dans les films OPP. Le groupe américain, encore récemment leader sur le marché des films OPP avec une capacité de 230000t/an (près de 9% du marché), est cependant passé en seconde position. Le nouveau numéro un est désormais l'américain Applied Extrusion Technologies qui vient de doubler à 250000t/an sa capacité de films OPP avec le rachat cet été de l'activité de Montell (CH n°13, p.13). La rupture de l'accord entre Hoechst et Mobil intervient donc à un moment de restructuration du marché. Outre AET, le belge UCB a également accru sa présence en reprenant l'activité d'ICI. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

En fusionnant leurs activités dans le domaine des styréniques, BASF et Ineos font émerger le nouveau numéro 1 mondial. Il évoluera sous le nom de Styrolution.On ne voit pas tous les jours émerger un « player » de plus de 5 milliards d'euros de[…]

01/12/2010 | Pétrochimie
Indorama, leader mondial du PET

Indorama, leader mondial du PET

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Plus d'articles