Nous suivre Info chimie

Forum Labo et Biotech élargit son activité

Aurélie Dureuil

Sujets relatifs :

, ,

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE À L'HONNEUR

En 2010, les 15 000 m2 du salon seront, pour la première fois, répartis par « familles » : la chimie analytique, les biotechnologies, et les microprocédés et l'analyse en ligne. Les organisateurs ont par ailleurs choisi le thème du développement durable « comme fil rouge des forums experts », indique Jean-Pierre Legout, président du salon et du CIFL avant de préciser : « Il y aura une conférence réalisée par Alcimed qui fera le point sur cette grande tendance, mais également une conférence d'un EPST (ndlr, établissement public à caractère scientifique et technologique) qui présentera ce qu'ils attendent en matière de développement durable comme réponse aux appels d'offre. Des industriels seront amenées à animer des conférences sur leurs actions pour le développement durable et ce qu'ils attendent de leurs fournisseurs ». Les exposants pourront par ailleurs animés des Ateliers Exposants afin de présenter leurs innovations techniques ou des applications. « Entre 80 et 100 ateliers seront répartis sur toute la durée du salon. Par ailleurs, pour cette édition, le Forum emploi sera animé par l'Association Bernard Grégory. Et exceptionnellement cette année, nous prenons part à une action caritative. Un stand de la Fondation pour la recherche médicale sera installé à l'entrée et recueillera le fruit de la vente des catalogues », précise le président du salon.

Le salon qui se tiendra du 1er au 4 juin à Paris accueillera le congrès international des micro-technologies. Une diversification vers l'analyse en ligne pour suivre les tendances du marché.

Pour son édition 2010, Forum Labo et Biotech devrait accueillir environ 300 sociétés exposantes à la Porte de Versailles à Paris du 1er au 4 juin. En 2008, le salon biennal qui rassemble les professionnels du laboratoire comptait 282 exposants. Pour cette 9e édition, le CIFL (Comité interprofessionnel des fournisseurs du laboratoire), propriétaire de la manifestation, a « élargi l'offre de produits et services au secteur du Process analytique et de la micro-analyse industrielle ». Dans ce cadre, Forum Labo et Biotech accueille le congrès international des micro-technologies, IMTeC. « Cette manifestation va attirer un nouveau visitorat plus proche de la partie micro-process. En effet, des acteurs industriels comme Total, l'IFP ou Solvay y participent », confie Jean-Pierre Legout, président du salon et du CIFL. Une ouverture vers un nouveau secteur qui pourrait permettre de dépasser les 10 000 visiteurs. En 2008, 9 100 personnes étaient venues à Forum Labo et Biotech dont 10 % de visiteurs internationaux.

Des prévisions qui s'inscrivent dans un climat de crise économique. En effet, la dernière édition avait eu lieu mi-2008. Depuis, « le secteur se maintient malgré les restructurations et les fusions qui ont eu lieu », souligne Jean-Pierre Legout. Il précise qu'« en 2009, le chiffre d'affaires du secteur a progressé de 1,9 % par rapport à 2008 ». Francis Pithon, directeur de Fabrilabo, la chambre syndicale des fabricants et négociants de matériel de laboratoire, indique que « le secteur des équipements de laboratoire en France est de l'ordre de 1,4 Mrd d'euros, pour un marché mondial d'environ 26 Mrds d'euros ». Dans une étude comparant la participation des fabricants français à cinq salons internationaux, Francis Pithon remarque que « ce secteur est déficitaire en France en effet les laboratoires n'utilisent que 20 % de produits « "made in France" » . Heureusement les fabricants français exportent en moyenne 60 % de leur production ». Parmi les secteurs qui utilisent les équipements de laboratoire, l'année 2009 a été marquée par de « très fortes disparités au niveau de la demande », selon Jean-Pierre Legout. « Tout ce qui est public, comme les EPST et l'assistance publique, a été fortement soutenu. L'activité pour l'environnement et la cosmétique s'est maintenue », ajoute-t-il. Si les biotechnologies ont tiré leur épingle du jeu avec « une progression de l'ordre de 8 à 9 % », le secteur de l'analyse physico-chimique, qui dépend principalement des industries chimiques et pharmaceutiques, « a plutôt régressé, avec une baisse aux alentours de 3 % », précise Jean-Pierre Legout. Un constat fait également par Francis Pithon : « La chimie classique s'effondre ». Et la préparation des enregistrements pour Reach ne semble pas doper les demandes en équipements de laboratoire. Comme le confirme Francis Pithon. « C'est une démarche très intéressante mais l'impact reste très faible sur notre activité ».

Pour 2010, Jean-Pierre Legout n'attend pas « de grandes embellies. Les grandes tendances qui se sont fait jour en 2009 se poursuivront. Le temps de latence des commandes s'est beaucoup allongé. La recherche académique bénéficie d'un fort soutien, tandis que dans le privé, la baisse des commandes va se poursuivre du fait des restructurations et des réorientations des stratégies ». Les organisateurs de Forum Labo et Biotech mise donc sur l'analyse en ligne, « de plus en plus utilisée dans l'industrie », note Jean-Pierre Legout.

 

 

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Réutiliser des IBC reconditionnés en toute sécurité

Réutiliser des IBC reconditionnés en toute sécurité

Le spécialiste du conditionnement Schütz propose depuis plusieurs années une prestation de cross-bottling, un service de reconditionnement des conteneurs IBC de toutes les marques. Elle permet aux industriels d'inscrire[…]

Des cobots pour gagner en flexibilité et en efficacité

Des cobots pour gagner en flexibilité et en efficacité

FILTRES À MEMBRANE CÉRAMIQUE

FILTRES À MEMBRANE CÉRAMIQUE

Solution de filtration à flux croisés

Solution de filtration à flux croisés

Plus d'articles