Nous suivre Info chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

© France Chimie

Ils étaient nombreux à attendre l’arrivée de la 3e vague, le 4 mars 2021. Ce sont les lauréats de l’appel à projets destiné à soutenir les investissements et la relocalisation dans les secteurs critiques, dans le cadre de France Relance. Un AAP doté d’une enveloppe de 600 millions d’euros. Près de 1000 candidatures ont été déposées à ce jour dans la santé, l’agroalimentaire ou l’électronique, mais aussi dans les intrants de l’industrie qui englobent la chimie, les matériaux ou les matières premières. Déjà 55 projets ont été soutenus. S’y ajoutent les 105 lauréats de cette 3e vague. Ils seront financés à hauteur de 184 M€ (soit un peu moins de 1,8 M€ en moyenne par société) et vont générer plus d’un milliard d’investissements industriels avec 6700 créations d’emplois potentielles.

Pour ce qui est du domaine de la chimie, les projets retenus sont regroupés dans la catégorie « intrants essentiels à l’industrie ». Tour d’horizon de douze projets emblématiques du secteur.  

AXENS  

Projet« CEVEN »

Salindres (Gard)

La société Axens est spécialisée dans les catalyseurs. Son projet vise à s’adapter au marché, en augmentant ses capacités de production, en développant et industrialisant un procédé innovant et en améliorant la performance environnementale de son site. En permettant la localisation de l’entreprise en France, cela permettra de conserver le savoir et les compétences des secteurs critiques que sont la mobilité durable, les hydrocarbures responsables et les énergies renouvelables.

BAIKOWSKI  

Projet « POISY »

Poisy (Haute-Savoie)

Le projet consiste à développer un procédé innovant de fabrication de poudres abrasives d'oxyde de cérium de hautes pureté et cristallinité, afin de soutenir la filière des semi-conducteurs et de sécuriser l'approvisionnement français en cérium, produit abondant mais dont la Chine contrôle 97 % de la production.

CARESTER  

Projet « CAREMAG »

Lyon (Rhône)

Ce projet vise à construire une unité de référence mondiale sur les plans environnemental et technique, permettant le recyclage de terres rares à partir d'aimants provenant d'équipements en fin de vie. Ce projet permettrait de réduire la dépendance vis-à-vis d'importateurs asiatiques. 70 emplois pourraient être créés d'ici à 2025.

ECOAT   

Projet « POLYFRAN »

Salaise-sur-Sanne (Isère)

Ecoat est une start-up de la chimie verte qui a développé un procédé innovant de production de polymères biosourcés pour la formulation de peintures. Son projet consiste à construire une nouvelle usine. Cela permettra de répondre à des enjeux écologiques (matières premières d’origines renouvelables) et d’augmenter sa compétitivité. Près de 30 emplois devraient être créés grâce à ce projet.

GREENPHARMA   

Projet« GREENPROCESS »

Orléans (Loiret)

L’entreprise recherche, développe, produit et commercialise des actifs cosmétiques ou pharmaceutiques naturels. Son projet consiste à développer une plateforme de production industrielle d'actifs naturels en exploitant des biotechnologies et répond ainsi aux attentes des consommateurs en matière de naturalité, de durabilité des produits et de réduction de la toxicité des substances.

IMERYS CERAMICS FRANCE   

Projet « EMILI »

Échassières (Allier)

Ce projet vise à étudier la faisabilité de la valorisation du lithium présent actuellement comme coproduit d’un gisement opéré par Imerys, en France. En plus de réduire les dépendances nationale et européenne à des sources extérieures de lithium, le projet permettrait de développer une exploitation à haute qualité environnementale et de plus faible empreinte carbone que celle des sources extra-européennes.

KEM ONE  

Projet « Conversion Elec Fos »

Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône)

La société Kem One, spécialisée dans la production de PVC, produit également du chlore, de la soude, de l'eau de Javel, des dérivés chlorés et de l'hydrogène. Son projet consiste à remplacer sa technologie vieillissante d'électrolyse diaphragme sur son site de Fos-sur-Mer (13) par une technologie permettant de réduire très fortement les consommations d'électricité et de vapeur (gaz naturel). Le projet vise ainsi à pérenniser la production de chlore, de soude et de PVC sur le territoire français mais aussi à contribuer à la production d'hydrogène, source nécessaire pour des projets de décarbonation futurs.

PLASTIC ENERGY   

Projet « PLASTICENERGY »

Port-Jérôme-sur-Seine (Seine-Maritime)

La société Plastic Energy est spécialisée dans le recyclage des plastiques. Son projet vise à produire des huiles de pyrolyse qui viendront alimenter directement les vapocraqueurs de son client de l’industrie pétrochimique afin de produire des matières plastiques. Cela permettra à la fois de réduire la dépendance aux importations, et de trouver une solution pour valoriser les plastiques qui ne peuvent pas être recyclés mécaniquement.

RHODIA OPERATIONS   

Projet « SOLVAY CRISTAL »

Saint-Fons (Rhône)

Cristal est un projet d’investissement qui vise à acquérir l’indépendance nationale en matière d’intrants essentiels de l'industrie chimique en relocalisant le processus de production de la vanilline naturelle sur le territoire.

SNF FLOCRYL SAS  

Projet« USINE DUNKERQUE »

Gravelines (Nord) 

Il s’agit de la construction d’une unité de fabrication d’un produit rare : VIFO, un monomère principalement utilisé dans la fabrication de papier, qui permet d’améliorer l’empreinte environnementale en réduisant le besoin en matières premières. Ce projet permettra de relocaliser cette production en France et de créer près de 60 emplois sur le territoire.

SOLVIONIC  

Projet « P.I.E. »

Toulouse (Haute-Garonne)

Solvionic a conçu une gamme innovante d'électrolytes multipliant par 10 la densité énergétique et offrant le meilleur des batteries et des supercondensateurs. L'entreprise souhaite construire sa première ligne de production industrielle en France et sera ainsi l'un des premiers fabricants européens d'électrolytes.

VALSPAR France   

Projet « PATRIOTE »

Tournus (Saône-et-Loire)

Le projet a pour objectif d’introduire une technologie de rupture pour le marché des vernis intérieurs pour l’emballage alimentaire (canettes de boisson et boîtes de conserve). La technologie V70 est une réponse aux attentes des consommateurs et du législateur, sensibles à l’inertie des matériaux vis-à-vis des aliments. Ce projet vise à protéger la santé et l’environnement, notamment en trouvant des alternatives aux perturbateurs endocriniens.

Lire aussi l'interview de Magali Smets, directrice générale de France Chimie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Encore quelques places pour participer à l’Accélérateur chimie-plasturgie

Encore quelques places pour participer à l’Accélérateur chimie-plasturgie

Vous dirigez une entreprise de la chimie ou de la plasturgie de plus de 2 millions d’euros de chiffre d’affaires, ayant plus de 10 collaborateurs et au moins trois ans d’existence ; vous disposez d’un fort potentiel de[…]

02/11/2021 | AdemeFrance-Chimie
[Édito] : Le récit des 100 ans de France Chimie

[Édito] : Le récit des 100 ans de France Chimie

[Édito] : Chimie, la mal-aimée de l’Europe

[Édito] : Chimie, la mal-aimée de l’Europe

La chimie en France va rebondir de 6 à 7 % en 2021

La chimie en France va rebondir de 6 à 7 % en 2021

Plus d'articles