Nous suivre Info chimie

Frutarom convoite Wiberg

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Frutarom a la fièvre acheteuse. Juste après avoir annoncé l'acquisition d'Inventive, il a jeté son dévolu sur la société autrichienne Wiberg. Coutumier des acquisitions relativement modestes, ne dépassant guère les dizaines de millions d'euros, le groupe israélien va cette fois casser sa tirelire. Il est prêt à débourser environ 130,4 millions de dollars (environ 120 M€) pour s'emparer de son concurrent. « La reprise de Wiberg est la plus grande acquisition stratégique que nous ayons effectuée jusqu'à présent et la première que nous allons mener à bien en 2016 », a précisé Ori Yehudai, le p-dg de Frutarom. Fondé en 1947, Wiberg est spécialisé dans le développement et la production d'arômes non sucrés. Son portefeuille de produits comprend des extraits aromatiques, des mélanges d'assaisonnement et des ingrédients fonctionnels pour l'industrie alimentaire. Le groupe se focalise aussi sur des solutions culinaires innovantes à destination des restaurants et des entreprises de restauration. Il vend ses produits dans 70 pays, en Europe, en Amérique du Nord, en Afrique et en Asie. D'un effectif de 670 salariés, Wiberg devrait générer des ventes d'environ 172 millions de dollars en 2015 et un Ebitda d'environ 19 M$. La société autrichienne exploite cinq sites de production situés en Allemagne, Autriche, Turquie, Canada et aux États-Unis. Elle dispose également d'un centre de R&D et de laboratoires à Salzbourg (Autriche), où est implanté son siège social. La transaction devrait être bouclée début 2016. « L'acquisition de Wiberg, qui rejoint les douze acquisitions que nous avons effectuées cette année, nous amène à un taux annuel d'1,1 Mrd $ de ventes », a expliqué Ori Yehudai. Et le groupe devrait poursuivre ses emplettes puisque le p-dg affirme vouloir « mener de nouvelles acquisitions stratégiques d'entreprises ou d'activités ». Désormais, Frutarom vise les 2 Mrds $ de ventes en 2020.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Sur le site de Zhanjiang, à côté de Canton, BASF construit un nouveau complexe de taille mondiale. Après son Verbund de Nanjing, le géant allemand s’implante toujours un peu plus en Chine.  Les[…]

25/11/2019 | ChineVapocraquage
Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

BASF rachète le français Sculpteo

BASF rachète le français Sculpteo

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

Plus d'articles