Nous suivre Info chimie

Fusion envisagée entre Technip et FMC Technologies

D.O.

Un leader du secteur parapétrolier valorisé en Bourse à plus 13 milliards de dollars (environ 11,6 Mrds €). C'est ce qui pourrait résulter d'une fusion entre l'ingénieriste français Technip et son homologue britannique FMC Technologies qui viennent de signer un protocole d'accord pour ce projet. Approuvée à l'unanimité par les conseils d'administration des deux groupes, l'opération pourrait être effective début 2017 sous réserve de l'approbation des actionnaires et des autorités compétentes. Selon cet accord, chaque action Technip donnerait droit à deux actions de l'entité fusionnée TechnipFMC, tandis que chaque obligation FMC Technologies pourrait être échangée contre un titre TechnipFMC. Détenu à parts égales par les deux sociétés, le nouveau groupe afficherait un chiffre d'affaires proforma de 20 Mrds $ en 2015, un Ebitda de 2,4 Mrds $, et un carnet de commandes combiné de plus de 20 Mrds $ (au 31 mars 2016).

Avec 49 000 collaborateurs dans 45 pays, la société fusionnée permettrait de générer des synergies de coûts à hauteur de 400 M€ par an d'ici à 2019, « principalement liées aux gains d'efficacité de la chaîne d'approvisionnement, à l'immobilier, à l'optimisation des infrastructures et d'autres gains de performance liés à l'organisation et à l'entreprise ». TechnipFMC proposerait une offre complète de solutions « permettant de réduire significativement les coûts de production et de transformation des hydrocarbures ». « Nous disposons de compétences, technologies et capacités complémentaires dont nos clients peuvent profiter séparément ou de façon intégrée, comme ils le souhaitent. Ensemble, TechnipFMC créera plus de valeur dans le Subsea, la Surface et l'Onshore/Offshore, nous permettant ainsi d'accélérer notre croissance », a déclaré Thierry Pilenko, p-dg de Technip et futur président exécutif du conseil d'administration de TechnipFMC.

Concernant la gouvernance, le président de FMC Technologies Doug Pferdehirt occuperait le poste de directeur général de l'entité combinée. Quant à l'organisation des activités du groupe, il y aurait trois Business Unit : Subsea, Surface (systèmes pour les puits et le contrôle de fluides) et Onshore/Offshore. Leurs sièges opérationnels seraient localisés à Paris, à Houston (Texas, États-Unis) et à Londres (Royaume-Uni). Concernant la R&D, TechnipFMC précise que son centre mondial serait situé en France. Dans le détail des activités liées à la chimie, la fourniture de technologies et services pour la pétrochimie serait gérées par la division Onshore/Offshore. La commercialisation d'installations fluidiques (pompes, procédés de séparation) et d'instruments de mesure serait rattachée à la division Surface.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Trophées Initiatives Chimie : Appel à candidature pour une première édition en 2019

Trophées Initiatives Chimie : Appel à candidature pour une première édition en 2019

Récompenser des collaborations gagnantes entre des fournisseurs d’équipements et les industriels de la chimie, c’est l’objectif des nouveaux « Trophées Initiatives Chimie »[…]

02/07/2019 | Equipements et Services
Aceto se sépare de plusieurs activités

Aceto se sépare de plusieurs activités

Emerson reprend des actifs d’Integration Objects

Emerson reprend des actifs d’Integration Objects

Bilan en hausse pour Mersen en 2018

Bilan en hausse pour Mersen en 2018

Plus d'articles