Nous suivre Info chimie

Fusion/Viag et Veba discutent des premiers détails d'une fusion

Sujets relatifs :


Les conglomérats allemands Viag et Veba discutent des premiers détails d'une fusion, selon le magazine Manager et le quotidien Handelsblatt. Les deux groupes ont reconnu discuter avec de nombreux partenaires, mais démenti des négociations concrètes de fusion entre eux. En revanche, l'Etat de Bavière qui détient 25,19 % de Viag a confirmé la tenue de négociations. Ces dernières succèdent à l'échec du projet de fusion entre Veba et Alusuisse, au printemps dernier. Selon le mensuel Manager, les banques conseillères Goldmann Sachs (Veba) et JP Morgan (Viag) ont déjà élaboré les points essentiels de l'alliance, qui devrait être une " Merger of Equal " (fusion à égalité). Cependant, Veba pèserait 65 à 70 % dans la nouvelle entité et Viag 30 à 35 %, croit savoir le magazine. Le nouveau groupe serait dirigé dans un premier temps par les patrons des deux conglomérats, Ulrich Hartmann (Veba) et Wilhelm Simon (Viag), ajoute Manager. Selon le mensuel, deux variantes sur la composition du comité de direction du groupe fusionné sont en discussion: un comité composé de dix personnes - six du groupe Veba et quatre de Viag- ou un directoire de cinq membres -trois de Veba et deux de Viag. Le nouveau groupe devrait être divisé en quatre branches: énergie, chimie, télécommunications et industrie-commerce-immobilier. Son lieu d'implantation suscite un litige, affirme le mensuel. Veba souhaite que le siège du groupe fusionné soit installé à Düsseldorf (où est implanté le sien) et qu'une holding commune chapeautant les activités énergie des deux conglomérats soit basée à Munich. Mais l'Etat régional de Bavière est contre cette solution, affirme Manager. Si toutefois les négociations entre Veba et Viag ne devaient pas aboutir, il resterait d'autres options possibles pour Viag, actuellement aussi en discussion entre autres avec RWE, croit savoir le mensuel. La chimie du groupe Viag (SKW Trostberg et Th. Goldschmidt) a enregistré au cours du premier semestre un recul de 3 % de son chiffre d'affaires à 1721 M d'euros. Pour l'ensemble du groupe, les ventes ont atteint 9,71 Mrds d'euros (- 29 %) et le bénéfice imposable 920 M d'euros (- 14,3 %). Le groupe Veba dans son ensemble a réalisé au cours du premier semestre un chiffre d'affaires de 25,3 Mrds d'euros (+ 24 %) et un bénéfice imposable de 2,7 Mrds d'euros (+ 102,6 %). Des désinvestissements sont à prévoir dans le cadre de ce projet de fusion. Ainsi Veba pourrait mettre en vente MEMC, sa filiale spécialisée dans les plaques de silicium, et son activité logistique (Stinnes).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

L'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande de « réduire au maximum » et « dans les meilleurs délais » les persulfates d'ammonium, de potassium et de sodium, notamment[…]

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

Solvay réorganise son comité exécutif

Solvay réorganise son comité exécutif

Plus d'articles