Nous suivre Info chimie

Gaz : Air Liquide expose ses idées pour pérenniser sa croissance

Avec un chiffre d'affaires, un résultat opérationnel et un résultat net en hausse de 10 à 20 %, le p-dg d'Air Liquide, Benoît Potier, s'est estimé pleinement satisfait du bilan de l'année écoulée. Le gazier français a ainsi enregistré un chiffre d'affaires de 10,4 milliards d'euros, en hausse de 10,7 % par rapport à 2004, tandis que le chiffre d'affaires des activités Gaz et services s'élève à 9,15 Mrds h en hausse de 10,5 % (+ 5,5 % à données comparables). Dans ce domaine, la Grande industrie (hydrogène), la Santé et l'Asie se sont révélées être les meilleurs relais de croissance. Le ratio de marge progresse quant à lui très légèrement, passant de 14,6 % en 2004 à 14,8 %, hors effet du gaz naturel. « Nous avons compensé l'augmentation des coûts, en particulier énergétiques (216 Mh), en combinant l'effet de l'augmentation de nos prix (97 Mh) et des efforts de productivité (environ 92 h). Par ailleurs, la bonne tenue de nos marges résulte de la bonne rentabilité de notre croissance en volumes (102 Mh) et les synergies avec Messer qui se sont élevées à 60 Mh en 2005, en avance sur nos prévisions qui étaient de 100 Mh sur deux ans », précise le p-dg. Au total, le groupe enregistre un résultat net en hausse de 19,7 %, à 933 Mh. À périmètre constant, hors désinvestissements de Messer et de Séchilienne-Sidec et hors restructuration en Europe, il progresse de 10,9 %. L'endettement net au 31 décembre 2005 s'affiche de son côté à 3,7 Mrds h, en baisse de 273 Mh. Dans ces conditions, le groupe devrait proposer en mai prochain un dividende par action de 3,85 euros, en croissance de 10 %. Air Liquide privilégie l'implantation sur les nouveaux marchés Pour autant, malgré cette bonne santé financière, Air Liquide n'a pas l'intention de jouer le rôle du chevalier blanc dans la bataille qui oppose Linde et Boc. Et Benoît Potier de se justifier: « Avec l'acquisition de Messer, Air Liquide a pris de l'avance dans la consolidation de ses positions. Par ailleurs, dans le contexte actuel, nous voulons privilégier la croissance sur les nouveaux marchés. Il existe de nombreuses opportunités, plus modestes sur les marchés locaux. Je pense en particulier à la Russie, à la Chine, aux marchés de la santé et de l'hydrogène ». Le groupe a en effet identifié de nombreux relais de croissance pour les vingt années à venir. À commencer par une consolidation de son marché Clients industriels, qu'il souhaite faire passer de 23 Mrds h en 2005 à 30 Mrds h en 2012. Le groupe compte aussi sur l'augmentation des besoins en hydrogène (désulfuration des carburants, renouvellement des unités, externalisation de la production de gaz) sur un marché évalué entre 6 et 8 Mrds h dans les cinq années à venir. Pour se placer, dans un deuxième temps, d'ici à 2025, sur le marché de l'oxygène et de l'énergie avec les carburants de substitution et l'optimisation des ressources (marché de 2,5 à 4 Mrds h). Dans le domaine de la santé, il entend davantage privilégier les nouveaux segments, comme l'apnée du sommeil, la cryobiologie pour les cellules souches, les gaz thérapeutiques et le développement de nouveaux traitements (BPCO, diabètes, infections nosocomiales). Un marché estimé entre 2 et 3 Mrds h d'ici à 2010. Mais le groupe mise aussi, à l'horizon 2008-2010, sur les semi-conducteurs et les écrans TFT/LCD, pour un marché de 2 à 3 Mrds h, principalement en Asie. Une réflexion en termes de débouchés qui n'occulte pas les possibilités sur les nouveaux pays en croissance, comme l'Europe de l'Est, la Russie, l'Asie, le Moyen-Orient. « Il nous faut suivre les nouveaux mouvements d'investissements qui se font entre l'Asie et l'Amérique du Sud, via le Moyen-Orient, constate Benoît Potier. Ainsi, depuis 2004, nous nous sommes implantés dans quatre nouveaux pays, le Qatar, Oman, la Russie et le Koweït ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Benoît Potier va quitter la direction générale d’Air Liquide

Benoît Potier va quitter la direction générale d’Air Liquide

Suite à une réunion tenue le 30 novembre 2021, le Conseil d’administration d’Air Liquide a validé la mise en place d’une nouvelle gouvernance. @font-face {font-family:"?? ??"; mso-font-charset:78;[…]

Hydrogène décarboné : Lancement d’un fonds mondial avec Air Liquide, TotalEnergies et Vinci

Hydrogène décarboné : Lancement d’un fonds mondial avec Air Liquide, TotalEnergies et Vinci

Hydrogène : Partenariat entre Airbus, Air Liquide et Vinci Airports

Hydrogène : Partenariat entre Airbus, Air Liquide et Vinci Airports

Hydrogène renouvelable : Air liquide va construire une unité en Allemagne

Hydrogène renouvelable : Air liquide va construire une unité en Allemagne

Plus d'articles