Nous suivre Info chimie

Gaz industriels/BOC supprime 1 500 emplois dans le monde

Sujets relatifs :


Le groupe britannique BOC va supprimer 1 500 emplois, soit 3,5 % de l'effectif, à la suite d'un vaste programme de restructuration destiné à céder les actifs dont la rentabilité est jugée insuffisante. Ces suppressions d'emplois devraient permettre d'économiser 55 millions de livres (87 M€). Les cessions d'activités rapporteront environ 120 M£, alors que les coûts exceptionnels imputables aux restructurations s'élèveront à 66,5 M£. Ils seront financés par les ventes d'une filiale américaine, de sites de logistique et d'ingénierie au Royaume-Uni, et de participations dans un joint-venture en Chine pour 32 M£. Quelque 40 % des suppressions d'emplois s'effectueront dans la branche produits industriels et de spécialité. En Grande-Bretagne, 200 des 11 000 employés sont concernés. Lors des six derniers mois, BOC avait procédé à un programme d'évaluation de tous ses actifs afin de déterminer ceux qui " généraient des retours sur investissements inappropriés ", a précisé le groupe. D'où la décision de se désinvestir de certains actifs, de restructurer et d'améliorer ceux qu'il conserve. Ces programmes devraient être bouclés pour la fin de l'exercice fiscal 2002 - en septembre - et les bénéfices financiers sont attendus pour 2003, selon BOC. Par ailleurs, le groupe a affiché un bénéfice avant impôts et exceptionnels de 119 M£ (+3 %) au troisième trimestre 2001 (avril-juin). Le chiffre d'affaires s'est établi à 1,017 Mrd £, en progression de 3 %. Concernant le 3e trimestre de son exercice, BOC a indiqué que " comme prévu, sa division BOC Edwards, qui fournit des gaz purs utilisés dans l'informatique, avait souffert de la crise des semi-conducteurs ", accusant une baisse de 14 % de ses ventes à 185,7 M£ et de 25 % du résultat opérationnel à 17 M£. L'an dernier, les résultats de BOC Edwards n'ont représenté que 15 % des profits du groupe, et leur impact avait été compensé par une forte augmentation de la demande dans ses autres divisions, notamment celles qui fournissent des gaz de procédés à l'industrie agroalimentaire.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Vopak cède sa filiale  malaise

Vopak cède sa filiale malaise

Le Néerlandais a annoncé la cession de sa filiale malaise Vopak Terminals Pasir Gudang (VTPG) à une filiale du groupe Wilmar, dénommée PGEO. La transaction permet à Royal Vopak de se délester d'un terminal de 20 160 m3. Le groupe justifie cette[…]

Alliance entre EDF Fenice et Schneider Electric

Alliance entre EDF Fenice et Schneider Electric

Un contrat pour EIL au Nigéria

Un contrat pour EIL au Nigéria

Jacobs acquiert Marmac

Jacobs acquiert Marmac

Plus d'articles