Nous suivre Info chimie

Gaz industriels/ingénierie/Sur neuf mois, les gaz industriels de Linde résistent bien à la crise

Sujets relatifs :


Finalement, le groupe allemand Linde, spécialisé dans les gaz industriels, l'ingénierie et la manutention, aura mieux résisté que ses concurrents (Air Liquide et Air Products ; voir Chimie hebdo n°149, p.22) à la récession économique et la réduction des investissements industriels. Sur les neuf premiers mois de l'année, il publie des résultats en légère progression : +2,3 % pour le chiffre d'affaires, à 6 185 millions d'euros, +1,3 % pour le résultat net (155 Meuros), tandis que le bénéfice imposable diminue de 4,4 % à 281 Meuros. Le bénéfice opérationnel EBITA (avant impôts, intérêts et amortissements) du groupe a progressé de 3,6 % à 515 Meuros sur les neuf mois. Le bénéfice par action s'est maintenu à 1,29 euros. Hors amortissement des écarts d'acquisitions, il s'établit à 1,95 euros, contre 1,93 euros l'an dernier. La chute de l'activité (-31,4 % à 470 Meuros) de la division "Engineering & Contracting" (construction d'usines chimiques) aura fortement limité la progression du chiffre d'affaires global. Le résultat opérationnel de cette division est tombé à 17 Meuros (-53 %) tandis que les commandes affichent un recul moins important à 808 Meuros (-8,2 %). La division espère se rattraper au quatrième trimestre - notamment par le biais de différents contrats qui devraient être facturés en fin d'année - et coller ainsi aux prévisions faites pour l'année 2001, à savoir un chiffre d'affaires et un carnet de commande tous les deux proches de 1,2 Mrd euros. Sur la même période, la division Gaz industriels a connu " un développement favorable " avec une hausse de son chiffre d'affaires de 4,4 % à 2 919 Meuros, se répartissant entre la santé (+3,2 %) et les gaz industriels (+12,3 %). À périmètre constant, la progression s'établit à +6,8 %. Pour tirer son activité, Linde mise sur le INO (Inhaled Nitric Oxide), un gaz pharmaceutique pour lequel il a reçu une autorisation de mise sur le marché et dont les coûts de lancement seront facturés sur l'exercice 2001. Le groupe allemand précise qu'il maintient ses prévisions de hausse de 8 % de son chiffre d'affaires en 2001. La division ingénierie contribuera notamment à cette croissance, souligne Linde. Le bénéfice EBITA des divisions devrait également progresser de 8 %. En revanche, la croissance du bénéfice imposable de Linde sera inférieure à celle du chiffre d'affaires en raison de dépenses administratives accrues.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Vopak cède sa filiale  malaise

Vopak cède sa filiale malaise

Le Néerlandais a annoncé la cession de sa filiale malaise Vopak Terminals Pasir Gudang (VTPG) à une filiale du groupe Wilmar, dénommée PGEO. La transaction permet à Royal Vopak de se délester d'un terminal de 20 160 m3. Le groupe justifie cette[…]

Alliance entre EDF Fenice et Schneider Electric

Alliance entre EDF Fenice et Schneider Electric

Un contrat pour EIL au Nigéria

Un contrat pour EIL au Nigéria

Jacobs acquiert Marmac

Jacobs acquiert Marmac

Plus d'articles