Nous suivre Info chimie

Covid-19 : La Chimie se mobilise pour fournir 100000 l/j de gel hydroalcoolique

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,
 Covid-19 : La Chimie se mobilise pour fournir 100000 l/j de gel hydroalcoolique

© Seqens

Fournisseurs traditionnels d’ingrédients pour la fabrication de gels hydroalcooliques, les industriels de la chimie se sont mobilisés pour venir compléter l’offre de production, alors que les volumes mis à disposition pour les personnels de santé, les entreprises et le grand public sont encore insuffisants.

Selon l’organisation France Chimie, de nombreuses entreprises - grands groupes, ETI ou PME - se sont mises en capacité de produire prochainement un total de 100000 litres par jour, soit environ l’équivalent des besoins de 100 hôpitaux publics de couverture régionale. La profession participe ainsi à l’effort de solidarité nationale. Parmi les matières premières apportées par l’industrie chimique on peut citer l’isopropanol, qui peut venir en remplacement de l’éthanol fourni par l’agro-industrie (Cristal Union, Tereos),  des épaississants, du peroxyde d’hydrogène…

Arkema est sans doute le premier chimiste à avoir communiqué sur le sujet. Il a annoncé le 20 mars dernier qu’il s’apprêtait à reconvertir un pilote de son Centre de Recherche Rhône Alpes (CRRA) pour produire 20 t/semaine (un peu plus de 20000 l/semaine) pour une distribution gratuite et en urgence aux hôpitaux français.

SNF a également commencé à fabriquer du gel hydroalcoolique sur son site d'Andrézieux dans la Loire. Les premières distributions de gel aux établissements médicaux ont commencé le 23 mars.

De son côté Lyon Décideurs nous apprend que le groupe Seqens, spécialisé en synthèse pharmaceutique, s’implique lui aussi pour parer cette pénurie de solutions hydroalcooliques. Premier producteur français d’iso­propanol, Seqens va réorienter une partie de son activité dans les prochains jours. Deux lignes de production de son site de Bourgoin-Jallieu, en Isère, vont être sollicitées pour produire plus de 30 000 l/jour de gel. Ces quantités sont destinées au milieu hospitalier et personnels de santé mais aussi à la grande distribution en France.

A noter que l’association Cosmed a aussi communiqué le 21 mars sur la capacité des ETI, PME et ETI du secteur de la cosmétique à fournir une capacité de 100000 l/jour. Elle a également évoquée une possibilité de monter à 300000 l/jour, à mesure que les chaines de production de parfums et cosmétiques se trouveront arrêtées par le ralentissement de la demande.

Depuis le début de la crise sanitaire Covid-19, la demande en gel hydroalcoolique ne cesse d’augmenter. Malgré les efforts considérables des fournisseurs traditionnels, tous les besoins ne sont pas couverts et la demande des services de santé risque encore de croître. D’où l’intervention de nombreuses filières - chimie, santé, beauté, agroindustrie, agroalimentaire – pour compléter les volumes de production.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

France Chimie : L'industrie chimique tributaire d'un redémarrage en aval

France Chimie : L'industrie chimique tributaire d'un redémarrage en aval

La chimie, résiliente mais impactée, tire de premières leçons de la crise provoquée par la pandémie de Covid-19 et appelle à un plan d’investissement répondant aux enjeux de[…]

02/06/2020 | France-Chimie
Solvay réduit de 20% ses effectifs dans les composites

Solvay réduit de 20% ses effectifs dans les composites

Edito Covid-19 : France et Belgique à l’unisson

Edito Covid-19 : France et Belgique à l’unisson

 Chimie en France : La crise du Covid-19 brouille la visibilité

Chimie en France : La crise du Covid-19 brouille la visibilité

Plus d'articles