Nous suivre Info chimie

GPN continue d'investir sur ses sites français

Akela Sophia

Sujets relatifs :

, ,

Alors que des négociations sont en cours pour la vente de l'entreprise au groupe autrichien Borealis, GPN, filiale de Total, continue d'investir sur ses deux sites français en 2013. D'abord dans l'usine GPN de Grand-Quevilly en Seine-Maritime (340 salariés, engrais azotés). L'entreprise y investit 5 millions d'euros consacrés à des équipements de sécurisation de lignes de transferts et à l'installation de vannes et de capteurs de déficience dans les unités de production. Le site dispose d'une capacité de fabrication annuelle d'ammonitrates de 540 000 tonnes en haut dosage et de 597 000 tonnes en moyen dosage.

Le second investissement sera réalisé sur le site de Grand-Puits (Seine-et-Marne, engrais azotés). Il va être équipé, pour 2,1 millions d'euros, d'un réseau de fibres optiques pour détecter d'éventuelles fuites. Ensuite, l'usine sera dotée d'une nouvelle unité de traitement de l'eau, via un investissement de 2,6 millions d'euros, pour élaborer de l'eau déminée utilisée dans les procédés de fabrication. L'usine de Grand-Puits (210 salariés) dispose d'une capacité de production de 439 000 tonnes d'ammoniac, de 325 000 tonnes d'ammonitrates et de 250 000 tonnes d'urée. La direction indique par ailleurs que GPN et Total Energie Gaz (TE Gaz), fournisseur de gaz naturel pour professionnels, ont signé un contrat innovant. Il permet à GPN d'acheter la production de biométhane de l'entreprise Bioénergie de la Brie, située à Grand-Puits. Purifié, ce biométhane sera injecté dans le réseau de distribution de TE Gaz et livré en partie au site de Grand-Puits, « contribuant ainsi à la création en cours d'une gamme de produits bio sourcés de fabrication 100 % française ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles