Nous suivre Info chimie

Grandes manœuvres dans le capital d'Uralkali

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Il s'agit d'une transaction de plusieurs milliards de dollars. La presse russe évoquant même un montant de 4,3 Mrds $, rapporte l'AFP.

Le fonds d'investissement russe Onexim, présent notamment dans les secteurs de l'énergie et des minerais, va ainsi devenir l'actionnaire principal du géant russe de la potasse. Onexim va acquérir les 21,75 % que détient la fondation éponyme du milliardaire russe Souleïman Kerimov. Les termes de l'opération, prévue pour s'achever rapidement car elle ne requiert aucune autorisation réglementaire particulière, sont confidentiels. Le fonds Onexim est aux mains d'un autre milliardaire russe, Mikhaïl Prokhorov, présent dans les médias et le sport, notamment le basket américain (Brooklyn Nets) et anciennement candidat à la présidentielle russe de 2012, indique l'AFP. Selon des informations dans la presse russe, les parts des actionnaires Filaret Galtchev (7,5 % du capital d'Uralkali) et Anatoly Skurov (4,8 %) pourraient être également convoitées par Onexim, en association avec l'investisseur Dmitry Mazepine, p-dg d'Urlachem, un autre producteur russe d'engrais. Le capital d'Uralkali avait déjà été remodelé en septembre avec l'arrivée de Chengdong Investment Corporation, filiale du fonds souverain chinois China Investment Corporation (CIC), à hauteur de 12,5 %.

 

L'arrivée en force d'Onexim au capital d'Uralkali soulève des questions sur la stratégie future du géant russe de la potasse, qui pourrait encore changer sous l'influence de son nouveau principal actionnaire. Or Uralkali a déjà largement secoué le marché de la potasse cet été avec son soudain revirement stratégique en s'extirpant de manière unilatérale de la vaste coentreprise Belarusian Potash Company (BPC) et en clamant son intention de produire à pleine charge désormais pour miser sur les volumes et non plus sur des prix forts. Cette décision a depuis provoqué l'ire de son ancien partenaire, Belaruskali, et du gouvernement du Belarus, lequel n'a pas hésité à faire arrêter Vladislav Baumgertner, le p-dg d'Uralkali, à la fin de l'été, sous prétexte de détournements d'argent et d'abus de position au sein de BPC pour favoriser Uralkali. Ce dernier est depuis au Belarus, mais a quitté la détention carcérale pour une assignation à résidence. Les autorités du Belarus, qui portent les mêmes griefs à Souleïman Kerimov qu'à Vladislav Baumgertner, pourraient ainsi percevoir un geste d'apaisement dans la cession des parts de Kerimov à Onexim. D'ailleurs, le 20 novembre, le parquet général de Russie indiquait, selon l'AFP, que le Bélarus venait d'accepter d'extrader vers la Russie Vladislav Baumgertner. Mais aucun délai n'avait encore été précisé le 21 novembre au soir.
 


 

Le capital d'Uralkali au 18 novembre 2013.

Source : Uralkali

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Commerce chimique : « Nos entreprises se sont préparées à un éventuel Brexit »

Commerce chimique : « Nos entreprises se sont préparées à un éventuel Brexit »

L'année 2018 a été marquée par de lourds investissements dans le cadre de la troisième échéance de Reach et de nombreuses démarches administratives en prévision d'un[…]

01/06/2019 | ChimieENTRETIEN
Le rôle crucial de l'industrie chimique quantifié aux quatre coins du monde

Le rôle crucial de l'industrie chimique quantifié aux quatre coins du monde

Signature d'un nouveau contrat de filière chimie et matériaux

Signature d'un nouveau contrat de filière chimie et matériaux

La chimie allemande au ralenti

La chimie allemande au ralenti

Plus d'articles