Nous suivre Info chimie

Honeywell se sépare de son activité Resins and Chemicals et créé AdvanSix

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe américain fait le ménage dans son portefeuille de productions chimiques. Honeywell va sortir de son périmètre son activité Resins and Chemicals (nylon 6, caprolactame, intermédiaires), qui évoluera sous le nom d'AdvanSix et pèsera pour un chiffre d'affaires de 1,3 Mrd $. Trois complexes de production et 1 100 salariés sont concernés.

À l'échelle du groupe, cela n'a pas de quoi bouleverser la donne. Honeywell, géant de 38,6 milliards de dollars de ventes en 2015 notamment pour l'aérospatial et les solutions de contrôle et d'automation, va recentrer son portefeuille d'activités chimiques. Sa division Performance Materials and Technologies (9,2 Mrds $ en 2015) va conserver ses productions de spécialités, de réfrigérants, ou encore de procédés technologiques (UOP), entre autres. En revanche, l'activité Resins and Chemicals est appelée à évoluer hors du groupe.

Le spin-off doit intervenir début 2017. L'activité sortira du périmètre d'Honeywell pour former une entité distincte baptisée AdvanSix. L'opération devrait être exempte d'impôts pour les actionnaires actuels du groupe américain, et doit encore recevoir l'approbation de l'Autorité boursière américaine (SEC) et du conseil d'administration d'Honeywell. Resins and Chemicals a généré l'an dernier un bénéfice net de 68 M$ pour un chiffre d'affaires de 1,3 Mrd $. Un chiffre en retrait de 26 % par rapport à 2014 en raison des baisses de prix et de certaines opérations imprévues de maintenance courant 2015.

Un des grands acteurs de nylon 6

AdvanSix, qui recensera 1 100 salariés, se posera d'emblée comme un des grands acteurs de la production de nylon 6, résine polymère utilisée pour la production de plastiques, de fibres et de films, dans les industries de l'automobile, de l'électronique, des emballages industriels et alimentaires, des articles de sport ou encore des tapis et moquettes. AdvanSix sera un producteur intégré grâce à ses capacités de production de caprolactame. Lesquelles sont concentrées au sein du complexe d'Honeywell à Hopewell, en Virginie (États-Unis), présenté comme la plus grande usine mondiale de caprolactame. La moitié des volumes annuels alimente le complexe d'Honeywell à Chesterfield, également en Virginie, qui produit le nylon 6. Ce site fait d'ailleurs l'objet d'un projet de renforcement capacitaire avec la construction d'une ligne additionnelle pour la production de copolymères polyamide 6 et 6.6). L'autre moitié des volumes de caprolactame est vendue à des tiers.

Flexibilité accrue

AdvanSix dispose aussi de larges capacités de sulfate d'ammonium, co-produit du caprolactame et fabriqué à Hopewell. Honeywell parle là encore de la plus grande unité mondiale de sulfate d'ammonium. Ces productions d'engrais sont essentiellement écoulées en Amérique du Nord et en Amérique du Sud, soit à des clients directs, soit à des revendeurs. Enfin, AdvanSix recensera un troisième site industriel, à Frankford en Pennsylvanie (États-Unis). Là sont produits de larges volumes de phénol, qui alimentent en partie le complexe d'Hopewell pour la fabrication de caprolactame, d'acétone et d'autres intermédiaires chimiques comme de l'alpha-méthylstyrène, du cyclohexanone, du cyclohexanol, de l'acide sulfurique ou encore de l'ammoniac.

Honeywell estime que, seule, son activité Resins and Chemicals disposera d'une flexibilité accrue pour poursuivre sa propre stratégie. Ce sera peut-être l'occasion pour AdvanSix de renforcer ses positions hors États-Unis. Ce marché a compté l'an dernier pour près de 73 % de son chiffre d'affaires. Ses ventes en Amérique latine et au Canada n'ont pesé que pour 13 %, celles en Asie pour seulement 12 %, et celles dans la zone Europe-Moyen-Orient-Afrique pour 2 %.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Sur le site de Zhanjiang, à côté de Canton, BASF construit un nouveau complexe de taille mondiale. Après son Verbund de Nanjing, le géant allemand s’implante toujours un peu plus en Chine.  Les[…]

25/11/2019 | ChineVapocraquage
Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

BASF rachète le français Sculpteo

BASF rachète le français Sculpteo

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

Plus d'articles