Nous suivre Info chimie

Huntsman cède des actifs à Wilmar en France et en Italie

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Les tensioactifs de commodité du groupe américain en Europe ne sont plus considérés comme stratégiques. Hunstman cède ainsi une usine en France, et signe des accords de production à façon en France et en Italie avec le Singapourien Wilmar.

Le chimiste américain de spécialités met en application son projet de restructuration d'actifs industriels de tensio-actifs en Europe, annoncé en octobre. Huntsman a ainsi conclu un accord avec le géant singapourien Wilmar, et plus précisément sa filiale européenne Wilmar Europe Holdings, pour lui céder son activité européenne de tensioactifs de commodités. L'accord porte sur la cession d'une usine d'éthoxylation d'Huntsman à Lavera (Bouches-du-Rhône), et sur un engagement d'achat des productions de tensioactifs à base de sulfates issues des usines de Saint Mihiel (Meuse) et de Castiglione delle Stiviere, en Italie. Aucun détail financier n'a été divulgué. Séparément, Huntsman cessera ses productions de tensioactifs dès octobre prochain sur son site italien de Patrica.

Ces décisions stratégiques doivent permettre au chimiste américain d'améliorer son Ebitda de 20 millions de dollars par an via cette réduction d'activités dans le domaine des tensioactifs de commodités en Europe. La cession d'une partie de ses productions à Wilmar doit également permettre d'alléger l'impact sur l'emploi.

Originellement, sur les deux sites français et en l'absence de tout projet de reprise, un plan de réorganisation prévoyait la suppression d'une centaine de postes, dont environ 80 sur le site lorrain et une vingtaine sur celui de Lavera, nous a indiqué la direction d'Huntsman Surface Sciences France. À Lavera, l'usine qui dispose de 70 000 tonnes par an de capacités d'éthoxylation d'alcools gras, recense 24 salariés, mais grâce à la reprise plus aucun impact sur l'emploi n'est prévu, nous a confirmé Bertrand Langlois, le directeur du site. En revanche, sur le site de Saint Mihiel, un plan social est en cours de consultation avec les représentants du personnel. Avant l'accord avec Wilmar, il était question de 80 suppressions de postes et de 16 créations, soit un solde négatif de 64 postes. Un chiffre aujourd'hui réduit à 56 grâce à l'accord. Techniquement, l'usine lorraine d'Huntsman va produire à façon, pour le compte de Wilmar, des produits sulfatés. 30 000 t/an de capacités seront ainsi allouées au groupe singapourien. En parallèle, la filiale française va poursuivre une réorganisation pour ses propres activités. Certaines autres productions de tensioactifs de commodités, comme des éthoxylats, seront abandonnées. Le site lorrain veut aujourd'hui se recentrer sur des productions de tensioactifs de spécialité, pour des applications dans l'industrie, dans l'agrochimie, ou encore dans l'industrie pétrolière. La filiale française estime que ce projet de réorganisation pourrait aboutir d'ici la fin de l'année.

Pour Wilmar, cet accord est l'opportunité d'accroître son réseau industriel européen et d'étoffer ses productions. Le groupe est aujourd'hui très présent dans les domaines de l'huile de palme, du raffinage et de la production d'huiles, de l'oléochimie, du sucre, des graisses de spécialité, du biodiesel et des engrais, entre autres.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

C’est dans l’une des grandes salles de l’Unesco que les prix de la 5ème édition du Green Chemistry for Life ont été remis le 8 novembre. Dance ce décor d‘exception, les sept[…]

15/11/2019 | PrixActualités
Kemira investit plusieurs millions au Royaume-Uni

Kemira investit plusieurs millions au Royaume-Uni

Tensioactifs : BASF augmente sa capacité de production en Chine

Tensioactifs : BASF augmente sa capacité de production en Chine

Phytosanitaires : une start-up française rachetée par Adama

Phytosanitaires : une start-up française rachetée par Adama

Plus d'articles