Nous suivre Info chimie

Huntsman cède ses tensioactifs européens à Innospec

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Huntsman va céder ses tensioactifs européens à son compatriote Innospec, pour une valeur d'entreprise de 225 M$. Cette décision s'inscrit dans le programme de réorganisation d'Huntsman et de celui du refinancement de sa dette. Avec cette acquisition, Innospec va pouvoir renforcer sa division Performance Chemicals et hériter de trois usines en Espagne, en Italie et en France.

Nouvelle opération de consolidation dans les spécialités américaines. D'une envergure modérée cette fois-ci puisqu'il s'agit d'une valeur d'entreprise de 225 millions de dollars (environ 200 M€). L'annonce a été faite le 3 août dernier. Huntsman va ainsi céder ses activités européennes de tensioactifs à son compatriote Innospec. La finalisation devrait intervenir avant la fin de l'année.

Le siège des activités d'Huntsman est implanté en Belgique. Elles regroupent 430 salariés qui vont ainsi changer d'employeur. Au cours des 12 derniers mois, les ventes de ces activités ont atteint environ 230 M$, et généré un Ebitda de 24 M$, précise Innospec. Lequel va par la même occasion mettre la main sur trois usines de production en Europe : à Barcelone, en Espagne, Castiglione delle Stiviere, en Italie, et à Saint-Mihiel, près de Han-Sur-Meuse (Meuse). Cette usine française avait déjà fait l'objet de mesures de restructuration en 2013 lorsqu'Huntsman avait ajusté ses activités européennes de tensioactifs.
 

La reprise des activités Personal Care et Home Care d'Huntsman en Europe fait sens pour Innospec, qui cherchait depuis longtemps à se renforcer dans le domaine des produits de soin. L'acquisition va lui permettre de renforcer sa présence géographique et ses plateformes technologiques. Innospec évoque de très solides complémentarités entre les technologies d'Huntsman et les siennes dans le domaine des tensioactifs. L'opération va aussi permettre à Innospec de mieux équilibrer son portefeuille. En 2015, ce groupe de 1 300 salariés avait généré un chiffre d'affaires total de 1,01 Mrd $. Or, 75 % de ces ventes étaient issues de sa division Fuel Specialties et près de 6 % de sa division Octane Additives, focalisées sur les additifs pour carburants. Pour sa part, la division Performance Chemicals avait généré moins de 20 % des ventes : 194,5 M$. Avec cette acquisition, le chiffre d'affaires de cette division, centrée sur les spécialités pour la peau et les cheveux, devrait tout simplement doubler.
 

Cette cession ne marque pas une sortie d'Huntsman du domaine des tensioactifs. Le groupe texan, qui s'était déjà séparé en 2014 de ses tensioactifs de commodité, conservera ainsi ses activités de tensioactifs de spécialité aux États-Unis et en Australie, jugées mieux intégrées. Huntsman explique que sans ces actifs européens, il pourra mieux se concentrer sur ses plateformes stratégiques de croissance. L'opération servira aussi à réduire la dette, un des objectifs prioritaires du groupe. Lequel indique continuer d'oeuvrer activement pour le spin-off de ses activités de dioxyde de titane (TiO2), héritées en partie de son compatriote Rockwood en 2013 et trop sensibles à la cyclicité des marchés, d'additifs, mais aussi désormais de sa division Textile Effects (colorants, encres et spécialités techniques pour les textiles). Selon des propos, rapportés par Chemical Week de Peter Huntsman, le patron du groupe américain, le spin-off pourrait être concrétisé au premier trimestre 2017.
 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Impression 3D : Arkema rentre dans le capital de Carbon

Impression 3D : Arkema rentre dans le capital de Carbon

Carbon et Arkema ont annoncé le 26 juin que les deux entreprises avaient conclu un partenariat stratégique, et qu’Arkema avait fait son entrée dans le capital de la start-up pour 20 millions d’euros lors[…]

26/06/2019 | ActualitésImpression 3D
Polyéthylène : Chevron Phillips Chemical multiplie les investissements

Polyéthylène : Chevron Phillips Chemical multiplie les investissements

Engrais : OCI et Adnoc vont fusionner leurs filiales

Engrais : OCI et Adnoc vont fusionner leurs filiales

France Chimie IDF fait le point sur la réforme du CSE

France Chimie IDF fait le point sur la réforme du CSE

Plus d'articles