Nous suivre Info chimie

Huntsman s'offre des activités de Rockwood pour 1,1 Mrd $

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Huntsman réalise une opération de taille. Il a mis sur la table 1,1 Mrd $ pour s'emparer de la division dédiée au dioxyde de titane et d'activités jugées « non stratégiques » de Rockwood.

Le chimiste américain Huntsman est en passe de devenir le numéro deux mondial du dioxyde de titane (TiO2). Il a conclu un accord pour s'emparer des divisions dédiées au TiO2 et aux additifs de performance de son compatriote Rockwood. La reprise comprend les activités de pigments de TiO2, de pigments de couleur, de produits chimiques pour le traitement du bois, de matériaux de spécialité pour l'automobile et des produits pour le traitement de l'eau. Le chiffre d'affaires combiné de ces activités s'est élevé à 1,54 Mrd $ (1,14 Mrd €) pour l'année fiscale achevée au 30 juin 2013. Ces activités recensent par ailleurs 3 300 salariés. Pour mener à bien cette opération, Huntsman va devoir casser la tirelire et débourser 1,1 Mrd $ (812 M€). Il assumera aussi le refinancement des fonds de pension des activités reprises, ce qui nécessitera l'apport de 225 M$ supplémentaires. La transaction devrait être bouclée au cours du premier semestre 2014.

 

Ce désengagement de Rockwood n'est pas une surprise et était même planifié depuis plusieurs mois. Tout a commencé en début d'année, lorsque Rockwood avait repris la totalité des parts de Sachtleben, sa coentreprise avec Kemira spécialisée dans les pigments de TiO2. Il avait alors annoncé son intention de la vendre. Décision confirmée en avril, quand le groupe avait soldé la totalité des dettes de Sachtleben afin de faciliter le processus de vente de la société. D'après Rockwood, le TiO2 ne représente plus une activité stratégique. En 2012, il avait d'ailleurs enregistré un recul de 4,4 % des ventes de cette activité, à 889,4 M$ (673,5 M €), en raison d'une baisse des prix et d'une hausse des coûts des matières premières.

En revanche, pour Huntsman la reprise de cette activité est stratégique et viendra muscler son activité dédiée aux pigments. En 2012, cette division a généré un chiffre d'affaires d'1,4 Mrd $, soit environ 13 % de ses ventes totales. Actuellement, le groupe est divisé en cinq divisions dédiées aux polyuréthanes, aux produits de performance, aux matériaux avancés, aux pigments et aux produits chimiques pour le textile. « Nous prévoyons que la demande en TiO2 continuera à se redresser au cours des prochains mois, et pendant ce temps nous renforcerons notre activité mondiale dédiée aux pigments », a déclaré Peter Huntsman, p-dg du groupe éponyme. Il estime que ce projet lui permettra de réaliser 130 M$ d'économies dans les deux années suivant la fin de la transaction.Cette acquisition devrait également le propulser au rang de deuxième producteur mondial de TiO2, juste derrière DuPont.

Cette opération représente toutefois un lourd investissement. Soucieux de réduire son niveau d'endettement, Huntsman a d'ores et déjà annoncé son intention d'introduire en Bourse, dans les deux ans, sa future division dédiée aux pigments. « En plus de créer une entité de 3 Mrds $ leader dans les pigments, nous pensons que cette offre publique permettra aux investisseurs de mieux se concentrer et d'apprécier nos différentes activités », a expliqué Peter Huntsman.


 

Ventes des différentes activités acquises par Huntsman.

Source : Huntsman

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Commerce chimique : « Nos entreprises se sont préparées à un éventuel Brexit »

Commerce chimique : « Nos entreprises se sont préparées à un éventuel Brexit »

L'année 2018 a été marquée par de lourds investissements dans le cadre de la troisième échéance de Reach et de nombreuses démarches administratives en prévision d'un[…]

01/06/2019 | ChimieENTRETIEN
Le rôle crucial de l'industrie chimique quantifié aux quatre coins du monde

Le rôle crucial de l'industrie chimique quantifié aux quatre coins du monde

Signature d'un nouveau contrat de filière chimie et matériaux

Signature d'un nouveau contrat de filière chimie et matériaux

La chimie allemande au ralenti

La chimie allemande au ralenti

Plus d'articles