Nous suivre Info chimie

Huntsman va supprimer plus de 150 postes à Calais

Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe américain réduit la voilure en France. Faisant face à des surcapacités de TiO2 en Europe, il a décidé de fermer partiellement son usine de Calais. Environ 150 postes sont sur la sellette.

Coup dur pour les quelque 260 salariés de Tioxide Europe, l'usine de dioxyde de titane (TiO2) de Huntsman à Calais (Pas-de-Calais). Le chimiste américain a annoncé un projet de fermeture d'une partie de ce site qui interviendra dans le courant de l'année. « L'objectif est de maintenir une centaine de postes dans l'usine », a expliqué une porte-parole d'Huntsman. Cette mesure a été annoncée au personnel de l'usine le 12 février, lors d'un comité d'entreprise exceptionnel. Le processus d'information et de consultation devrait démarrer dans les prochaines semaines.
 

La partie production de Tioxide Europe sera particulièrement impactée par ce projet. La fermeture concernera en effet la « section noire » du site, qui comprend les processus initiaux de fabrication et les activités qui en dépendent : l'unité de traitement des effluents et l'unité de sulfate de magnésium. Le groupe conservera uniquement la « section blanche », qui abrite les opérations de finalisation de la production et de conditionnement. Selon une porte-parole d'Huntsman, « l'usine sera alimentée en TiO2 par d'autres sites du groupe », une fois la fermeture finalisée.
 

Le site de Calais a été créé en 1967 et est tombé dans l'escarcelle d'Huntsman en 1999. Il dispose de capacités d'environ 100 000 tonnes de TiO2 par an, ce qui représente 13 % de la production européenne du groupe américain. Sur le Vieux Continent, Huntsman exploite d'autres sites de production de TiO2 en Espagne, au Royaume-Uni, en Italie, en Finlande et en Allemagne. L'arrêt de cette production devrait lui permettre de générer des économies annuelles de 35 M$. « L'activité dioxyde de titane est sous forte pression, avec une concurrence mondiale qui nous impose de réduire notre capacité en Europe », a justifié Simon Turner, le président de la division Pigments d'Huntsman. Le groupe estime en outre que le contexte actuel ne permet pas d'envisager une amélioration de la situation à court ou moyen terme, en particulier au niveau européen. « Le site de Calais a aujourd'hui les coûts de fonctionnement les plus élevés et il est donc impossible de réaliser les réductions de coûts nécessaires pour garantir la compétitivité de ce site à long terme », a ajouté Simon Turner.
 

Cette fermeture partielle de Tioxide Europe vient s'ajouter à un projet de restructuration dans les pigments et additifs, annoncé en décembre dernier par Huntsman. Dans ce cadre, il prévoit de supprimer 900 emplois dans le monde pour améliorer la compétitivité de ces activités. Il avait d'ailleurs indiqué que des réductions de capacités de TiO2 étaient envisagées. Ce projet vise des réductions de coûts de 130 M$ à partir de mi-2016. Il intervient quelques mois après l'acquisition des divisions dédiées au TiO2 et additifs de performance de Rockwood, pour 1,1 Mrd $.

Le TiO2 est un pigment blanc, fortement opacifiant utilisé dans diverses applications comme les peintures, les vernis, les matières plastiques et résines synthétiques, le textile, le papier, l'alimentation animale ou encore les crèmes solaires. Pour les neuf premiers mois de 2014, la division Pigments d'Huntsman a enregistré un chiffre d'affaires de 976 M$ (soit 11 % des ventes totales du groupe entre janvier et septembre 2014).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

  Le groupe coréen LG Chem a annoncé la signature d’un contrat conditionnel avec la société chinoise Ningbo Shanshan. Cet accord porte sur la vente d’une partie de l’activité de[…]

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Plus d'articles