Nous suivre Info chimie

Indorama acquiert le complexe de BP à Decatur

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Moins de deux mois après l'annonce de la mise en vente du complexe, BP a trouvé acquéreur. Le groupe thaïlandais Indorama Ventures reprendra ce complexe pétrochimique à Decatur dans l'Alabama. Les modalités financières n'ont pas été divulguées pour cette opération dont la finalisation est attendue au premier semestre 2016. À Decatur, BP dispose de capacités totales de 1,8 million de tonnes par an dont 1,02 Mt/an d'acide téréphtalique purifié (PTA, 3 unités), d'une unité de paraxylène (720 000 t/an), matière première essentielle à la production de PTA, et de la seule unité mondiale à échelle commerciale de naphtalène dicarboxylate (NDC, spécialité utilisée dans les polyesters et les résines de nouvelle génération qui trouvent des applications dans les écrans plats LCD par exemple). Construit en 1965, ce complexe de 400 salariés était détenu par BP depuis 1998 et la fusion avec Amoco. Comme prévu, BP souhaite se focaliser sur ses actifs les plus récents, aux tailles plus imposantes et procédés plus modernes comme ses complexes de Cooper River, en Caroline du Sud, de Geel, en Belgique, ou de Zhuhai, en Chine.

Avec cette acquisition, Indorama va encore renforcer son intégration et sa présence sur le sol nord-américain. Depuis le printemps 2015, Indorama détient des capacités de PTA au Canada via l'acquisition de l'usine de Cepsa. Sur la côte Est américaine ainsi qu'au Mexique, le groupe thaïlandais recense quatre sites de production de fibres polyester, polypropylène et polyamide, ainsi que quatre sites de production de polyéthylène téréphtalate (PET), avec des capacités combinées de près de 1,8 Mt/an dont plus de 1,5 Mt/an pour le seul PET. Enfin, Indorama, qui avait acquis Old World en 2012 pour 800 M$ et ainsi mis la main sur des capacités de 550 000 t/an d'oxyde d'éthylène et de glycols au Texas, a aussi acquis, l'an dernier, un vapocraqueur à l'arrêt en Louisiane.

Cette expansion américaine du groupe thaïlandais s'est accompagnée d'une série d'opérations de croissance externe ailleurs dans le monde. Rien que l'an dernier, Indorama a repris des actifs de PET en Inde, en Espagne auprès de Cepsa encore, et en Turquie . Depuis 2014, le groupe a, en huit acquisitions également en Chine et Thaïlande, augmenté ses capacités de production chimique de 3,4 Mt/an.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Résultats semestriels : Arkema fier de ses performances

Résultats semestriels : Arkema fier de ses performances

Le groupe français Arkema vient de publier les résultats de son premier semestre. Il réalise un chiffre d’affaire de 2,4 milliards d’euros, soit une augmentation de 26 % par rapport à l’année[…]

30/07/2021 | RésultatsActualités
Résultats : BASF se porte bien pour son premier semestre 2021

Résultats : BASF se porte bien pour son premier semestre 2021

Résultats : La production européenne retrouve son niveau prépandémie

Résultats : La production européenne retrouve son niveau prépandémie

La chimie en Île-de-France se décrit en vidéo

La chimie en Île-de-France se décrit en vidéo

Plus d'articles