Nous suivre Info chimie

Indorama devient n°1 mondial des résines PET

Juliette Badina

Sujets relatifs :

, ,
Le groupe thaïlandais reprend deux usines auprès d'Invista aux États-Unis et au Mexique et une unité chinoise auprès de Guangdong Shinda UHMWPE. Il envisage également de construire en Inde et au Moyen-Orient. Des opérations de croissances externe et organique qui permettent à Indorama de prendre la tête du classement mondial des résines de polyéthylène téréphtalate.

Quelque 420 millions de dollars. C'est le montant que va verser le Thaïlandais Indorama Ventures pour l'acquisition de deux unités de production de polyéthylène téréphtalate et des résines PET associées auprès d'Invista. L'une est située à Spartanburg en Caroline du Sud, l'autre est à Querétaro au Mexique. La transaction inclut également la reprise des équipes administratives associées situées à Charlotte en Caroline du Nord et à Santa Fe au Nouveau-Mexique. L'opération, qui devrait être finalisée au premier trimestre 2011, n'inclut pas le site de production de résines situé à Wilmington en Caroline du Nord, ni les actifs associés en Europe, notamment l'unité de production de Gersthofen en Allemagne. L'usine de Spartanburg emploie 490 personnes et dispose de 400 000 tonnes par an de capacités de production de résines PET, 65 000 t/an de fibres et 5 000 t/an de films PET. Celle de Querétaro emploie 510 personnes et dispose de 480 000 t/an de résines PET et 55 000 t/an de fibres PET. Outre l'extension des capacités de production de résines PET et de R&D, l'opération permet à Indorama d'entrer sur le marché américain des fibres PET. Aux États-Unis le groupe disposait jusque-là d'une unité de production de PET à Asheboro (Caroline du Nord), et d'un site de production de résines PET à Decatur (Alabama, CPH n°523). Indorama accède également à la zone émergente d'Amérique latine, où le marché du PET est estimé à 2 millions de tonnes annuelles en croissance de 7 % par an pour atteindre 3,1 Mt/an en 2015. Le groupe thaïlandais devient ainsi le plus important producteur mondial de résines PET et le premier producteur de PET sur la zone États-Unis, Canada, Mexique.  

Un développement international

Indorama réalise également une opération de croissance externe pour pénétrer le marché chinois, le plus important marché mondial de fibres PET (64 % de la demande mondiale). Le groupe reprendrait une unité de production de 130 000 t/an de résines polyesters pour le textile et de 276 000 t/an de résines PET pour bouteilles et pour films auprès de Guangdong Shinda UHMWPE à Kaiping (Chine). La transaction, dont le montant s'élèverait à 90 M$, pourrait être finalisée en début d'année 2011.

Annonçant ses résultats du troisième trimestre, le groupe thaïlandais enregistre des ventes en croissance sur toutes les zones géographiques. Notamment en hausse de 72 % sur un an en Amérique du Nord et de 32 % en Asie. Le groupe a acquis en avril dernier (CPH n°503) un site de production d'acide téréphtalique purifié (PTA) et de PET à Ottana en Sardaigne auprès d'EquiPolymers. Au total, le groupe aura investi 720 M$ en croissance externe sur l'année, permettant une augmentation de capacités de plus de 60 %. A l'horizon 2014, Indorama espère également être implanté en Inde et au Moyen-Orient. Faute d'opportunité de rachat de site en Inde auprès des producteurs actuels de PET (une société d'état, Mitsuibishi et Reliance) le groupe pourrait investir dès l'année prochaine 600 M$ pour la construction d'une unité de production de PET en propre en Inde. L'unité produira 500 000 t/an de PET et 1 Mt/an de PTA et sera opérationnelle deux années plus tard. Le Thaïlandais envisage un projet similaire au Moyen-Orient. 

N°1 des producteurs mondiaux de résines PET - Source : Indorama

N°1 des producteurs de PET de l'Alena (Accord de libre échange nord américain) - Source : Indorama

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Les dix opérations les plus marquantes de l’année 2020

Exclusif

Les dix opérations les plus marquantes de l’année 2020

Crise du Covid oblige, l’année 2020 ne sera pas un grand cru pour les opérations de fusion et d’acquisition qui sont restées assez timides. Voici néanmoins le Top 10 des opérations relayées[…]

07/01/2021 | Chimie
Hydrogène vert : BP et Ørsted s’associent

Hydrogène vert : BP et Ørsted s’associent

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF réaligne sa division Global Business Services

BASF réaligne sa division Global Business Services

Plus d'articles