Nous suivre Info chimie

Ineos déploiera 200 M€ pour renforcer ses positions à Anvers, Lavéra et Cologne

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Ineos déploiera 200 M€ pour renforcer ses positions à Anvers, Lavéra et Cologne

© Chimie Pharma Hebdo

Le pétrochimiste britannique a lancé un plan d'investissement de 200 millions d'euros pour renforcer son réseau européen d'oxyde d'éthylène. La majeure partie sera investie sur le gigantesque complexe d'Ineos à Anvers. Ceux de Lavéra et de Cologne en bénéficieront aussi.

Il y a vingt ans, Ineos faisait ses premiers pas. Son premier fait d'armes aura été de mettre la main, en 1998, sur le complexe de Zwijndrecht, près d'Anvers, en Belgique. En reprenant ces actifs d'oxyde d'éthylène de BP, Ineos démarrait ainsi son histoire industrielle, avec une stratégie initiale d'acquisition d'actifs pétrochimiques repris auprès des plus grands. D'une entité de 400 salariés pour un chiffre d'affaires annuel de 200 millions d'euros, Ineos s'est transformé depuis en un géant de l'industrie chimique. L'an dernier, ses ventes ont atteint les 60 Mrds € et il recensait 20 000 salariés à travers 171 sites dans 24 pays. Pour fêter cette réussite, Ineos vient d'officialiser un investissement de 200 ME en Europe, destiné à sa première activité d'origine, l'oxyde d'éthylène, et en grande partie pour son tout premier complexe, à Zwijndrecht.

À lui seul, le complexe belge de la division Ineos Oxide absorbera 150 ME de cette enveloppe destinée à dégoulotter les capacités d'oxyde d'éthylène et de dérivés, d'améliorer les capacités de stockage et de distribution, ainsi que d'améliorer l'efficacité et la compétitivité de trois de ses quatre complexes européens. En plus d'Anvers, il s'agit de ceux de Cologne, en Allemagne, et de Lavéra (Bouches-du-Rhône). Rien n'a été mentionné pour celui de Hull, au Royaume-Uni.

Numéro un de l'oxyde d'éthylène en Europe de l'Ouest

À Zwijndrecht, Ineos Oxide installera une sixième unité d'alcoxylation, laquelle doit démarrer très vite, avant la fin 2018, et ajouter des capacités de 2 000 tonnes pour le stockage d'oxyde d'éthylène. Le groupe a par ailleurs conclu un accord avec RWE, le géant allemand de l'électricité, pour acquérir l'unité Inesco Combined Heat and Power qui fournit de la vapeur et de l'énergie directement sur le complexe de Zwijndrecht. Cette acquisition devrait se finaliser avant la fin de l'année. Les complexes de Cologne et de Lavéra se partageront les 50 ME d'investissements restants. Il s'agira d'améliorer la production d'oxyde d'éthylène à Lavéra notamment. Ineos n'a pas plus précisé à ce stade.

Ineos Oxide se présente comme le numéro un de l'oxyde d'éthylène en Europe de l'Ouest. L'entité est focalisée aussi sur les dérivés et sur l'oxyde de propylène et dérivés. Au total, Ineos Oxide dispose de capacités totales de 3 millions de tonnes par an en Europe. Ailleurs dans le monde, les seules autres capacités sont implantées aux États-Unis, en l'occurrence à Freeport (Texas) et Plaquemine (Louisiane), pour un total de seulement 190 000 t/an. Les actifs nord-américains devraient toutefois prendre du poids à l'avenir. Ineos travaille sur un projet de complexe d'oxyde d'éthylène et de dérivés de 270 000 t/an dans le Golfe du Mexique, qui pourrait être implanté d'ici à 2022 (CPH n°847).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Air Products rejoint l'Hydrogen Council

Air Products rejoint l'Hydrogen Council

L'Américain Air Products a annoncé qu'il rejoignait l'Hydrogen Council, une coalition internationale d'entreprises concernées par les technologies liées à l'hydrogène, comme les[…]

Yara simplifie son modèle opérationnel

Yara simplifie son modèle opérationnel

Air liquide s'engage vers une croissance durable

Air liquide s'engage vers une croissance durable

Air Liquide injectera 150 M$ aux États-Unis dans l'hydrogène énergie

Air Liquide injectera 150 M$ aux États-Unis dans l'hydrogène énergie

Plus d'articles