Nous suivre Info chimie

Ineos engage 60 M£ à Grangemouth

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Ineos engage 60 M£ à Grangemouth

Après avoir investi plus de 500 millions de livres sur son gigantesque complexe pétrochimique de Grangemouth (Écosse)ces cinq dernières années, Ineos va ajouter un projet de 60 M£ (plus de 67 M€). Le pétrochimiste britannique vient d'attribuer un contrat à l'ingénieriste allemand Selas-Linde pour la construction d'un dixième four sur son vapocraqueur sur base éthane Kinneil Gas (KG), a-t-il annoncé, le 11 septembre. Les travaux préparatoires seront engagés, fin 2018, la construction démarrera en 2019 et la mise en service est planifiée pour la fin 2020. Ineos n'a pas détaillé le renforcement capacitaire pour le vapocraqueur KG qui dispose déjà de capacités d'un million de tonnes d'éthylène par an. Ce projet est motivé par la grande disponibilité d'éthane en provenance des États-Unis, depuis la constitution par Ineos d'un pipeline virtuel outre-Atlantique pour bénéficier d'éthane compétitif (CPH n°775). Ce renforcement capacitaire est annoncé, alors que le groupe ne cesse de vouloir consolider ses capacités d'éthylène en Europe. Au début de l'été, Ineos avait dévoilé un projet de nouveau vapocraqueur sur le continent (CPH n°850).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Adnoc et le pétrochimiste chinois Rongsheng ont signé un accord

Adnoc et le pétrochimiste chinois Rongsheng ont signé un accord

Le géant émirati et Rongsheng Petrochemical ont annoncé avoir signé un accord, le 12 novembre, qui prévoit leur coopération sur des « opportunités internationales et[…]

18/11/2019 | ChinePétrochimie
Une mise en Bourse d’Aramco à partir du 17 novembre

Une mise en Bourse d’Aramco à partir du 17 novembre

Edito : L’Inde met le cap sur la pétrochimie

Edito : L’Inde met le cap sur la pétrochimie

Edito : Le vapocraquage veut passer à l’électrique

Edito : Le vapocraquage veut passer à l’électrique

Plus d'articles