Nous suivre Info chimie

Ineos ouvre un vaste terminal en Belgique

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le géant pétrochimique européen sécurise ses apports d'éthylène. Ineos a inauguré, début novembre, son vaste terminal d'éthylène en eau profonde sur le site de sa filiale Ineos Oxide à Zwindrecht, près du port d'Anvers, en Belgique. Terminal qui dispose de capacités de 1 million de tonnes par an et qui peut accueillir les plus gros tankers au monde. Le groupe n'a pas divulgué le montant des investissements nécessaires à ce projet, démarré dès 2010. Projet stratégique à plus d'un titre. Selon Hans Casier, p-dg d'Ineos Oxide, « ce nouveau terminal sécurise la compétitivité de notre site et souligne l'importance de nos unités de production à Anvers, implantées au cœur de la plus grande zone pétrochimique en Europe. En nous ouvrant l'accès aux marchés mondiaux de l'éthylène, nous pouvons sécuriser un prix de matière première compétitif pour nos usines européennes localisées à Anvers et celles connectées au pipeline ARG ». Le pipeline Aethylen-Rohrleitungsgesellschaft (ARG), qui relie Anvers à Cologne (Allemagne) et qui dessert toute la zone industrielle de la Ruhr, forme la colonne vertébrale de la production d'éthylène en Europe de l'Ouest, indique Ineos. Le terminal permettra au groupe d'alimenter en éthylène compétitif ses sites de dérivés à Anvers (oxyde d'éthylène et éthylène glycol), d'alpha-oléfines linéaires (LAO) et de polyoalpha-oléfines (PAO) à Feluy (Belgique), et de polyoléfines à Lillo (Belgique, polyéthylène haute densité et polypropylène) et Cologne (Allemagne, polyéthylène basse densité et basse densité linéaire). Actuellement, Ineos alimente ces sites via ses propres vapocraqueurs en activité sur le Vieux continent mais acquiert parfois des volumes d'éthylène à d'autres sociétés situées le long du pipeline ARG. Avec le terminal, le groupe vise à accroître sa flexibilité via la possibilité d'importer hors d'Europe de l'éthylène moins onéreux.

Les sites de production d’Ineos bénéficiaires directs du terminal. Capacités en tonnes/an

Source : Ineos

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles