Nous suivre Info chimie

Ineos songe à construire aux États-Unis

J.C. et D.O.

Sujets relatifs :

, ,

La filiale styréniques du pétrochimiste britannique étudie la possibilité de construire un nouveau site de styrène monomère sur le sol américain. Ineos Styrolution s'apprête ainsi à démarrer une étude d'ingénierie. Le site n'est pas encore déterminé, mais se situerait dans le Golfe du Mexique, l'objectif étant de profiter de matières premières compétitives et d'une énergie à bas coût issue du schiste américain. L'usine serait de taille mondiale. Selon les standards d'IHS Markit, cela signifierait des capacités comprises entre 600 000 et 750 000 tonnes par an. Aucun calendrier n'a été dévoilé publiquement. « La nouvelle usine complètera nos usines existantes de production de monomères de styrène, et nous procurera un avantage compétitif pour nous permettre de répondre au marché mondial », déclare Steve Harrington, président Monde de l'activité Monomères de styrène, et président pour la région Asie Pacifique d'Ineos Styrolution. Ce projet s'inscrit dans la stratégie de croissance « Triple Shift » initiée par le groupe en août 2013. Ce plan vise à étendre la présence de la société sur les marchés émergents, en se focalisant sur les secteurs à forte croissance et en consolidant sa position sur le marché des spécialités styréniques et l'acrylonitrile-butadiène-styrène (ABS). Ineos Styrolution est un des géants mondiaux des styréniques, se décrivant même comme le plus grand producteur au monde de styrène monomère, de polystyrène, de spécialités styréniques et d'ABS standard. Cette filiale a généré, l'an passé, un chiffre d'affaires de 5,3 milliards d'euros. Elle recense 3 300 salariés et 16 sites de production dans 9 pays. Aux États-Unis, deux sites sont situés au Texas, à Bayport et Texas City, et un troisième est implanté à Channahon, dans l'Illinois.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rien n’arrête la valse mondiale. Des opérations de grandes envergures se sont poursuivies en 2019 à l’international, sans qu’il y ait vraiment de méga-fusions. En France, des opérations de plus[…]

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Plus d'articles