Nous suivre Info chimie

Ineos Styrolution reprend l'activité polystyrène de Total en Chine

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Ineos Styrolution reprend l'activité polystyrène de Total en Chine

© Olivier Raphael – Capa Pictures - Total

Total accepte de céder deux usines de polystyrène d'une capacité combinée de 400 000 tonnes par an en Chine à Ineos Styrolution. Déjà présent en Asie-Pacifique, le leader mondial des styréniques disposera ainsi d'implantations en Chine.

Le groupe français se désengage de la production de polystyrène en Chine. Total a signé un accord avec Ineos Styrolution pour lui céder cette activité dans le cadre d'une transaction dont les détails financiers n'ont pas été dévoilés. Total précise que le marché du polystyrène est très concurrentiel et qu'il ne dispose pas de « la taille critique en Chine, à l'inverse de ses positions en Europe et aux États-Unis ». « Nous allons désormais concentrer notre présence dans le polystyrène en Europe et en Amérique du Nord, deux marchés où nous sommes numéro 2 », ajoute Bernard Pinatel, directeur général de la division Raffinage-Chimie de Total. Actuellement, le géant français dispose de capacités installées de 1,745 million de tonnes par an de polystyrène. Elles sont implantées majoritairement en Amérique du Nord (700 000 t/an) et en Europe (637 000 t/an), ainsi qu'en Asie et au Moyen-Orient (408 000 t/an).

Selon le groupe français, Ineos Styrolution se serait engagé à maintenir la pérennité des activités reprises et au maintien des salariés. L'activité cédée comprend deux sites industriels. À Ningbo, où travaillent 54 salariés, l'usine dispose de capacités de 200 000 tonnes par an de polystyrène et d'un atelier de compounds de polypropylène pour l'automobile. Cet atelier produira, à l'issue de l'acquisition, exclusivement pour le compte de Total. La seconde usine est implantée à Foshan. Ce site de 86 salariés dispose également de capacités de 200 000 t/an de polystyrène. Ineos Styrolution précise reprendre aussi deux bureaux, à Guangzhou et à Shanghai.

Entrée industrielle sur le marché chinois

Pour le leader mondial des styréniques, cette acquisition est particulièrement stratégique car il s'agira de son entrée industrielle sur le marché chinois. Avec 18 implantations industrielles dans 9 pays dans le monde, Ineos Styrolution ne produisait pas encore en Chine. Dans la zone Asie-Pacifique, il détient actuellement des sites en Corée du Sud (Ulsan et Yeosu) et à Map Ta Phut en Thaïlande. Il détient aussi quatre sites en Inde. En ce qui concerne le polystyrène, Ineos Styrolution dispose de capacités installées totales de 1,766 Mt/an dans le monde. Elles sont réparties en Inde (Dahej), en Corée (Ulsan), à Altamira (Mexique), à Decatur et Channahon (Etats-Unis), à Anvers (Belgique), ainsi qu'à Wingles dans le Pas-de-Calais. Toutefois, Ineos Styrolution a dévoilé, en juin, un projet de réduction des productions de polystyrène sur son site français avec la conversion d'une unité qui produira à l'avenir de l'acrylonitrile-butadiène-styrène (ABS, CPH n°848). Intégré au groupe britannique Ineos, Ineos Styrolution a généré des ventes de 5,3 Mrds € en 2017. Il recense 3300 salariés dans le monde. En plus du polystyrène, c'est un géant du styrène monomère, de l'ABS et d'autres spécialités styréniques.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

L’Arabie Saoudite et la Russie signent de nouveaux accords

L’Arabie Saoudite et la Russie signent de nouveaux accords

Alors que ses relations avec l’Europe et les Etats-Unis sont au plus bas depuis la crise de Crimée de 2014, la Russie poursuit ses investissements et son rapprochement géopolitique avec la région du Golfe, avec entres[…]

16/10/2019 | RussieArabie Saoudite
Shell et AMG forment une joint-venture

Shell et AMG forment une joint-venture

Recyclage : BASF met la main sur Quantafuel

Recyclage : BASF met la main sur Quantafuel

Gazprom et Linde signent plusieurs accords

Gazprom et Linde signent plusieurs accords

Plus d'articles