Nous suivre Info chimie

abonné

[Édito] : Ineos toujours aussi dépensier

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

,
[Édito] : Ineos toujours aussi dépensier

© Ineos

Mais où va-t-il trouver tous ces milliards ? Le groupe pétrochimique britannique Ineos n’en finit pas de dépenser pour gagner tant en taille qu’en notoriété. Pas plus tard que début juillet, il annonçait encore l’acquisition des aromatiques et des acétylés de l’énergéticien BP, pour un montant de cinq milliards de dollars. Une occasion de réunir à nouveau la pétrochimie de BP qui avait commencé à se morceler dès 1998, justement avec la naissance d’Ineos. Ce dernier avait ensuite repris les complexes de Lavéra et de Grangemouth notamment, par le biais de la société Innovene.

Puis, le 7 juillet, on a appris qu’Ineos avait fait une offre de reprise pour l’usine de fabrication de Smart de Hambach, en Moselle (57), appartenant au groupe Daimler. Depuis 2017, Ineos s’est aussi lancé dans l’industrie automobile avec l’idée de fabriquer, à partir de 2021, un premier véhicule, le « 4X4 rustique » Ineos Grenadier. A l'origine, le modèle devait être assemblé dans une nouvelle usine, basée à Bridgend, au Pays de Galles. Un deuxième site, implanté au Portugal, devait fabriquer quelques composants. Avec Hambach à la place des sites gallois et portugais, Ineos pourrait finalement bénéficier d’un outil de production déjà opérationnel,[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

[Édito] : L’abominable scénario de 2020

[Édito] : L’abominable scénario de 2020

L’année avait mal commencé. En cause, un ralentissement assez notable de l’économie mondiale en 2019, avec une baisse de la demande dans de nombreux secteurs industriels en aval de la chimie, dont[…]

11/01/2021 | Edito HebdoCoronavirus
[Édito] : Yara chamboule l’ammoniac

[Édito] : Yara chamboule l’ammoniac

[Édito] : Le CIR à double tranchant ?

[Édito] : Le CIR à double tranchant ?

[Édito] : Le double agenda de Thierry Le Hénaff

[Édito] : Le double agenda de Thierry Le Hénaff

Plus d'articles