Nous suivre Info chimie

Innovariat, le nouvel accélérateur d'entreprises de Chimie ParisTech

Par Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

, ,

Offrir à de toutes jeunes start-up de la chimie l'opportunité de se faire accompagner pour se donner de meilleures chances de succès, c'est l'objectif de l'accélérateur d'entreprises Innovariat. Une initiative qui vise à soutenir la chimie et la création d'emploi dans ce domaine.

Innovariat est un tout nouvel accélérateur d'entreprises centré sur le domaine de la chimie. Il est proposé par le réseau de l'école d'ingénieurs Chimie ParisTech dans son ensemble car il repose à la fois sur les anciens élèves (les « alumni »), les enseignants chercheurs et les élèves qui sont actuellement en cours de formation. Et ceux avec le soutien fort de la direction de l'école.

L'objectif est de proposer à un porteur de projet, qui vient tout juste de créer son entreprise, une structure d'accompagnement pour mettre tous les atouts de son côté pour sa réussite. La seule différence avec un incubateur est qu'il ne sera pas proposé de locaux pour héberger les start-up. L'école de chimie de Paris, qui est localisée au coeur de la capitale dans le 5e arrondissement, sur le site même où Marie Curie avait ses laboratoires, ne dispose pas de foncier suffisant pour abriter ce type de projet. Néanmoins, le besoin d'accompagnement, même s'il est essentiellement sous la forme de matière grise, est bien là. « Dans le domaine de la chimie, les porteurs de projets qui créent leur start-up ont souvent un profil de chercheurs. De ce fait, ils manquent souvent de compétences en gestion de projet, ils peuvent rencontrer des difficultés pour élaborer un business plan ou un plan marketing ou avoir besoin d'un carnet d'adresses pour le développement commercial de leur activité », résume Jérôme Raphanaud, un ancien élève de Chimie ParisTech, fondateur d'Innovariat.

Dans la pratique, le porteur de projet pourra solliciter les anciens élèves de l'école pour tout ce qui est accompagnement managérial, réseau ou recherche de financement. « On pourra faire appel aux élèves en tant que ressource humaine qualifiée dans le cadre de la junior entreprise ou du module d'entrepreneuriat proposé en 3e année », poursuit Jérôme Raphanaud. Les enseignants-chercheurs seront plus volontiers sollicités pour leurs compétences techniques, tandis que l'accès à certaines infrastructures de l'école (laboratoire ou locaux) sera facilitée. « L'accompagnement sera gratuit ou proposé pour des sommes très modiques », ajoute Jérôme Raphanaud.

Après une gestation de deux ans, le projet Innovariat est fin prêt pour être officiellement lancé. Il a déjà mobilisé le réseau des « alumni » de chimie Paris Tech, qui compte 3 000 ingénieurs diplômés de Chimie Paris. « Les anciens élèves qui se sont déjà portés volontaires pour accompagner des projets présentent des profils très divers », explique Jérôme Raphanaud.

 

Un projet en phase de lancement

 

Il a également été présenté aux élèves et enseignants chercheurs de l'école qui lui ont réservé un accueil très favorable car Innovariat est porteur de valeurs positives pour l'école et pour la chimie en général. « L'industrie chimique souffre en France. Si on pouvait aider à développer des start-up pour aider le secteur, ce serait formidable. On a souvent l'impression qu'il n'y a qu'aux États-Unis que les start-up réussissent. Notre volonté est de transmettre un savoir à des jeunes qui ont développé des projets et des entreprises sources de création d'emploi », ajoute Jérôme Raphanaud qui s'est fixé comme objectif un accompagnement simultané de 5 entreprises, chaque année. Entreprises qui pourraient être suivies sur des périodes de 2 à 3 ans.

La recherche de start-up a maintenant commencé activement. Au-delà des premiers contacts établis avec certains porteurs de projets, le fondateur lance un appel à candidatures et encourage toutes les start-up en phase d'incubation du domaine de la chimie comme les sciences de la matière (matière ou formulation ou nouvelles molécules) ou les services (analytiques, simulation moléculaire, outils internet, logistiques) à se faire connaître.

Renseignements : contact@innovariat.fr

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Chimie, la mal-aimée de l’Europe

[Édito] : Chimie, la mal-aimée de l’Europe

L’initiative n’est pas si courante pour qu’elle mérite d’être soulignée. France Chimie, l’organisation professionnelle qui représente les entreprises de la chimie en France, et son[…]

La chimie en France va rebondir de 6 à 7 % en 2021

La chimie en France va rebondir de 6 à 7 % en 2021

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

La production chimique européenne en baisse de 1,9 % en 2020

La production chimique européenne en baisse de 1,9 % en 2020

Plus d'articles