Nous suivre Info chimie

Inquiétudes et promesses en Amérique

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Inquiétudes et promesses en Amérique

container terminal?Wharf, transport

© Dashu83 - Freepik.com

En cette fin d'été, l'American Chemistry Council (ACC), la fédération américaine des industries chimiques, continue de pester sur le dossier brûlant Chine/Etats-Unis.

« Trouver des solutions avec la Chine »

La fédération vient d'en remettre une couche sur les risques pesant sur la chimie américaine dans le cadre de la guerre commerciale qui fait rage entre la Chine et les États-Unis. Après une première intervention publique mi-juin et quelques menaces chiffrées, comme la perte de 24 000 emplois dans la chimie et les plastiques (CPH n°848), l'ACC a publié, début septembre, un nouveau rapport très alarmiste. Empli de nouveaux chiffres particulièrement dommageables. Face aux menaces de l'administration américaine à l'encontre de la Chine, les mesures chinoises de représailles menaceraient des exportations américaines chimiques et de plastiques d'une valeur de 11 milliards de dollars ! 55 000 emplois sur le sol américain pourraient être touchés, et une perte de revenus de 18 Mrds $ est envisagée aux États-Unis, affirme l'ACC. Le rapport distingue deux scenarii. Le scénario de base table sur le fait que les importateurs chinois auraient plus de difficultés à remplacer les importations venues d'Amérique. Il en découlerait une perte annuelle de 1,6 Mrd $ pour les exportations chimiques et de plastiques. Le pire scénario, dans lequel les importateurs chinois parviendraient à une bonne substitution, aboutirait à une perte de 6,1 Mrds $ par an en termes d'exports. Du coup l'ACC appelle le gouvernement américain à revoir rapidement ses positions pour éviter ces graves conséquences, et à trouver rapidement des solutions stables, sensées et productives avec la Chine. La fédération souligne aussi qu'il serait temps pour la Chine de « reconnaître que le chemin suivi depuis des décennies, en l'occurrence de bafouer les accords et principes de l'OMC, n'est plus dans son meilleur intérêt économique ».

À l'inverse, l'ACC a publié, le 11 septembre, un rapport autrement plus encourageant pour l'avenir de la chimie américaine. Le montant des investissements dans les industries de la chimie et des plastiques aux États-Unis liés à l'abondance de gaz naturel grâce à l'exploitation des gaz de schiste a franchi la barre des 200 Mrds $ ! Soit presque trois fois plus que ce qui était envisagé en 2013 (72 Mrds $). Depuis 2010, les montants cumulés annoncés atteignent précisément 202,4 Mrds $, via 333 projets distincts. 53 % de ces investissements sont déjà finalisés ou en cours, et 41 % en phase de planification. Ces investissements permettraient de générer des productions d'une valeur de 292 Mrds $ par an et de créer 786 000 emplois d'ici 2025. Dont 79 000 emplois directs dans l'industrie chimique et 352 000 chez les fournisseurs, le solde étant créé en aval et en périphérie. De plus, 68 % des investissements proviennent de l'étranger et/ou incluent des partenaires étrangers. Malgré les menaces chinoises, Cal Dooley, le patron de l'ACC reste optimiste et estime que les « États-Unis demeurent l'endroit le plus attractif au monde pour investir dans l'industrie chimique ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Edito : Le premier semestre 2019 en résumé

Edito : Le premier semestre 2019 en résumé

Alors que votre publication s’apprête à faire une pause estivale, il est temps de dresser un bilan de ce premier semestre 2019. Dans la chimie, deux sociétés ont indéniablement occupé le devant de[…]

19/07/2019 |
Centenaire de l’IUPAC : Quatre grands patrons de la chimie réunis à Paris

Centenaire de l’IUPAC : Quatre grands patrons de la chimie réunis à Paris

Chimie européenne : Le Cefic annonce un bon début d’année

Chimie européenne : Le Cefic annonce un bon début d’année

Une chimie hyper-durable en 2050

Une chimie hyper-durable en 2050

Plus d'articles