Nous suivre Info chimie

Insolvable, La Seda pourrait restructurer

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
La Seda de Barcelona pourrait se désengager de ses activités amont et se concentrer sur celles en aval, c'est-à-dire ses activités emballages.

Miné par environ 600 millions d'euros de dettes et par une mauvaise conjoncture en Europe, le groupe espagnol s'est déclaré insolvable mi-juin, et cherche actuellement avec ses actionnaires et ses créditeurs une solution pour sortir de cette impasse. Une proposition du fonds américain Anchorage, déjà au capital de La Seda, qui proposait de refinancer une grande partie de la dette en échange d'une plus grande part au capital a été rejetée par les actionnaires. Lesquels ont suivi le groupe espagnol BA Vidrio, plus grand actionnaire de La Seda (18 % du capital), opposé à la manœuvre d'Anchorage. A la place, les actionnaires soutiendraient un projet restructuration qui pourrait conduire La Seda à se séparer de ses unités chimiques à Tarragona (Espagne, 130 000 tonnes par an d'oxyde d'éthylène, 95 000 t/an de glycols, 50 000 t/an de dérivés), et de plusieurs sites de polyéthylène téréphtalate (PET) et de recyclage de PET de sa filiale Artenius en Espagne, en Italie, au Portugal et en Turquie, selon Chemical Week.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles