Nous suivre Info chimie

Instrumentation analytique/Perkin Elmer vend son Instrumentation analytique et se recentre sur les sciences de la vie

Sujets relatifs :


Le bruit courrait depuis une dizaine de jours, démenti la veille au cours d'une réunion du personnel de Perkin Elmer (PE) venu à Orlando pour la cinquantième édition de la Pittcon, il était officiellement confirmé le lendemain lundi 8 mars. C'est donc l'américain EG&G qui acquiert la division Instrumentation analytique de PE pour un montant total de 425 M$ dont 275 M$ en cash et 150 M$ sous forme de dette souscrite par EG&G auprès de PE. Le groupe PE changera de nom pour prendre celui de PE Corporation et transfèrera la marque PE à EG&G. En 1998, les activités cédées ont réalisé un chiffre d'affaires de 569 M$ sur un total d'environ 1,5 Mrd $. Le montant relativement faible de la transaction révèle la dégradation depuis quelques années des résultats de la division Instrumentation analytique de PE. Fondée en 1947 par un professeur du MIT, Harrold Edgerton, et deux de ses étudiants, Kenneth Germeshausen et Herbert Grier, EG&G est un groupe important (CA 1998 : 1,4 Mrd $), historiquement engagé dans des activités de défense et aujourd'hui fournisseur de nombreux segments de marché de haute technologie. EG&G possède quatre divisions : Life sciences, Instruments, Optoelectronics, Engineered products et Technical services. Pour son président et chief executive officer (CEO), Greg Summe : "cette acquisition est réellement stratégique car elle va renforcer nos divisions Life sciences et Instruments". A noter que la pharmacie reste avec 28 % du CA l'un des premiers marchés client de la division Instrumentation analytique de PE et constitue l'une des priorités du nouvel ensemble. La cession constitue l'aboutissement de la stratégie de Tony White, président de PE, dont l'ambition était de faire de son groupe une compagnie totalement consacrée aux biotechnologies, à la recherche biologique, médicale et pharmaceutique. Elle opérera sous le nom de PE Biosystems (CA 1998 : 922 M$) et comprendra quatre centres de compétence : Applied biosystems (analyse génétique, PCR...), Perseptive biosystems (analyse et synthèse de peptides, chimie combinatoire), Tropix (chimiluminescence et tests immunologiques), PE Informatics (bio-informatique) ainsi que la nouvelle entité Celera genomics. n A Orlando, Dmitri Savostianoff

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Vopak cède sa filiale  malaise

Vopak cède sa filiale malaise

Le Néerlandais a annoncé la cession de sa filiale malaise Vopak Terminals Pasir Gudang (VTPG) à une filiale du groupe Wilmar, dénommée PGEO. La transaction permet à Royal Vopak de se délester d'un terminal de 20 160 m3. Le groupe justifie cette[…]

Alliance entre EDF Fenice et Schneider Electric

Alliance entre EDF Fenice et Schneider Electric

Un contrat pour EIL au Nigéria

Un contrat pour EIL au Nigéria

Jacobs acquiert Marmac

Jacobs acquiert Marmac

Plus d'articles