Nous suivre Info chimie

IPO repoussée et revue à la baisse pour Covestro

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
IPO repoussée et revue à la baisse pour Covestro

Covestro

Mauvais timing pour Bayer. L'introduction en Bourse (IPO) de son ancienne division MaterialScience, renommée Covestro, se présente beaucoup moins favorablement que prévu. Le géant allemand évoque une détérioration et une volatilité inattendues de l'environnement sur les marchés financiers. Citant les incertitudes pesant sur la croissance chinoise, les changements intervenus dans les taux d'intérêt de la Réserve fédérale, ainsi que les scandales dans l'automobile. Un point sur lequel n'a pas insisté Bayer, mais qui renvoie forcément au gigantesque scandale Volkswagen et ses tromperies sur les niveaux d'émissions de ses véhicules en Amérique du Nord. Une information qui a particulièrement secoué l'indice phare de la Bourse de Francfort ces derniers jours (le Dax a perdu 11,74 % de sa valeur au troisième trimestre rapporte l'AFP) et qui a envoyé un signal très négatif pour l'industrie automobile allemande. Si ce n'était suffisant, ce secteur industriel est particulièrement stratégique pour les productions de Covestro, qui compte parmi les géants mondiaux des polyuréthanes notamment.
 

Dans ce contexte très défavorable, Bayer a d'emblée décidé de repousser l'IPO initiale du 2 au 6 octobre. Surtout, il n'est plus question d'espérer lever 2,5 milliards d'euros mais seulement 1,5 Mrd €. La fourchette de prix, qui devait se situer entre 26,50 € et 35,50 € par action, a été nettement abaissée : entre 21,50 € et 24,50 €. Le nombre d'actions qui devraient être émises a lui aussi été fortement réduit : la fourchette de 70,4 millions à 94,3 M, est passée de 61,2 M à 69,8 M. En conséquence, Bayer estime que le capital flottant après IPO devrait se situer entre 30,4 % et 33,3 % et non entre 34 % et 40 %, comme cela était prévu. Le géant allemand estime que la dette nette de Covestro et ses engagements en matière de régimes de retraite devraient toujours se situer autour de 4 Mrds €, malgré ces révisions à la baisse, grâce à une augmentation d'une contribution au capital de 1 Mrd €. Ce qui représente le manque à lever dans ce nouveau contexte.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Accident chimique sur l’unité d’acétyles de LyondellBasell aux États-Unis

Accident chimique sur l’unité d’acétyles de LyondellBasell aux États-Unis

Selon notre confère Chemical week, deux membres du personnel de l’unité d’acétyles de La Porte (Texas, États-Unis) du groupe LyondellBasell sont décédés à la suite d’un[…]

Résultats semestriels : Clariant en forme

Résultats semestriels : Clariant en forme

Résultats semestriels : Arkema fier de ses performances

Résultats semestriels : Arkema fier de ses performances

Résultats : BASF se porte bien pour son premier semestre 2021

Résultats : BASF se porte bien pour son premier semestre 2021

Plus d'articles