Nous suivre Info chimie

Isobutanol biosourcé : Butamax dépasse ses objectifs

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Les 11 usines à convertir

- Big River Resources, 4 usines réparties dans les États de l'Illinois, de l'Iowa et du Wisconsin

- Lincolnway Energy à Nevada (Iowa)

- Corn LP à Goldfield (Iowa)

- Little Sioux Corn Processors à Marcus (Iowa)

- Granite Falls Energy à Granite Falls (Minnesota)

- Platinum Ethanol à Arthur (Iowa)

- Highwater Ethanol à Lamberton (Minnesota)

- Siouxland Ethanol à Jackson (Nebraska)

La coentreprise entre BP et DuPont engrange les succès. Butamax Advanced Biofuels vient d'enregistrer l'arrivée du producteur américain d'éthanol Big River Resources dans le groupe des premiers adoptants (voir encadré) de sa technologie de production d'isobutanol biosourcé (biobutanol). Ce qui porte à 11, dont quatre pour Big River Resources, le nombre d'usines d'éthanol qui devraient être converties en usines de biobutanol. Au total, Butamax recense ainsi des capacités de 3,4 milliards de litres par an à convertir, alors que l'objectif était de recenser des capacités à convertir d'un total de 1,9 Mrd L/an début 2013. Date à laquelle Butamax entend commencer la conversion d'une première usine, dont la mise en service est entrevue à l'horizon 2014, avant de déployer le modèle dans toutes les autres associées au projet. Par ailleurs, Butamax a annoncé qu'en plus des producteurs de biocarburants des raffineurs et des acteurs de la distribution de carburants seraient intéressés par sa technologie. Des discussions avec des partenaires sont déjà engagées. Le biobutanol est un biocarburant qui peut être mélangé à de plus fortes concentrations que l'éthanol dans les mêmes conditions tout en offrant un contenu énergétique deux fois plus important que les mélanges de biocarburant actuels, selon Butamax.

%%HORSTEXTE:0%%

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles