Nous suivre Info chimie

Jacobs cède ses actifs français à Nox

D.O.

L'ingénieriste américain a indiqué la finalisation de la cession de sa filiale en France, au profit de son homologue français Nox. Les détails financiers de la transaction n'ont pas été dévoilés. « Nous avons attentivement revu notre stratégie pour notre filiale Jacobs France, et une vente à Nox est devenue la solution privilégiée pour toutes les parties prenantes », déclare Steve Demetriou, p-dg de Jacobs. Cette opération permet aussi à l'ingénieriste américain d'optimiser son efficacité opérationnelle dans des régions géographiques et des marchés cibles de l'industrie. En France, Jacobs employait environ 250 salariés répartis à travers des sites à Paris, à Lyon (Rhône), au Havre (Seine-Maritime) et à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). La filiale devrait réaliser 34 M€ de ventes. Ces actifs viendront compléter ceux de Nox, qui compte 400 collaborateurs et une trentaine d'implantations en France et dans le monde. « Le nouvel ensemble réalisera un chiffre d'affaires de 100 M€ en 2016 dont 25 % à l'export », estiment les deux entreprises. Cette cession intervient alors que Jacobs a procédé à une réorganisation de son activité en octobre 2015. Employant environ 60 000 collaborateurs, le groupe d'ingénierie a enregistré un chiffre d'affaires de 12,1 Mrds $ en 2015.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Cotac se dote de sites en Asie et aux États-Unis

Cotac se dote de sites en Asie et aux États-Unis

L’expert allemand des services d’entretien des équipements chimiques et des cuves Cotac a annoncé, le 9 novembre 2020, qu'il allait accroître sa présence internationale, en doublant le nombre de sites[…]

Lummus Technology équipe un complexe pétrochimique russe

Lummus Technology équipe un complexe pétrochimique russe

Commerce chimique : Barentz met la main sur Sevecom

Commerce chimique : Barentz met la main sur Sevecom

Équipement de process : Foeth veut démocratiser le second usage sur le marché français

Équipement de process : Foeth veut démocratiser le second usage sur le marché français

Plus d'articles