Nous suivre Info chimie

JBF construira un complexe en Inde

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Groupe indien majeur pour la production de polyester, JBF Petrochemicals cherche une meilleure intégration de ses productions. Le groupe se lance dans la construction d'un vaste complexe d'acide téréphtalique purifié (PTA) d'une capacité de 1,25 million de tonnes par an en Inde. Plus précisément à Mangalore, sur la côte sud-ouest du pays. La mise en service est entrevue pour 2014. Pour ce projet, JBF vient de signer un accord avec BP pour l'obtention d'une licence liée au procédé technologique de BP pour la production de PTA. Producteur doté de capacités mondiales de 7,5 Mt/an de PTA, le géant pétrolier et pétrochimique est très actif sur l'octroi de licences pour son procédé. Un procédé qu'il estime beaucoup plus efficace et moins générateur de déchets et d'émissions de gaz à effet de serre que les procédés concurrents. Selon JBF et BP, le marché mondial du PTA, avec des capacités installées de plus de 50 Mt/an, est actuellement en croissance de 7 % par an. Ce qui nécessiterait la mise en service de trois à quatre complexes de taille mondiale de plus par an ! 80 % de la demande proviendrait d'Asie, la Chine comptant à elle seule pour 50 % de ladite demande. Au-delà de ses perspectives de croissance, JBF tient surtout à mieux intégrer ses capacités de production de polyester avec un apport direct et sécurisé en matière première. Le groupe dispose de deux sites de production en Inde, à Sarigam et Silvassa, sur la côte nord-ouest, avec des capacités globales de 625 000 t/an de polyéthylène téréphtalate (PET) et de 250 000 t/an de fils polyester. Hors de ses frontières, JBF détient un site, en coentreprise avec le groupe Ras Al Khaimah, d'une unité de 400 000 t/an de PET et d'une de films polyester de 75 000 t/an aux Émirats Arabes Unis. Ce n'est pas le premier projet de JBF pour se lancer dans la production de PTA. En 2010, le groupe avait signé un protocole d'accord avec Oman Oil Company, du sultanat d'Oman, pour la constitution d'une coentreprise et la construction d'une usine d'une capacité de 1,2 Mt/an à Oman . Par ailleurs, JBF et BP n'en sont pas à leur premier rapprochement. En octobre dernier, les deux groupes avaient signé un accord pour une collaboration sur le site de Geel, en Belgique. JBF prévoit de construire une usine de PET d'une capacité de 390 000 t/an, alimentée en PTA par BP qui dispose sur place de la plus grande usine européenne de ce type, avec des capacités de 1,4 Mt/an.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles