Nous suivre Info chimie

K+S inaugure son gigantesque complexe canadien

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
K+S inaugure son gigantesque complexe canadien

Après cinq ans de travaux, le géant allemand du sel et de la potasse a officiellement finalisé son projet Legacy et inauguré son gigantesque complexe canadien dans le Saskatchewan, au Canada. Ce projet de plus de 3 Mrds € permet désormais à K+S de produire de la potasse en Amérique du Nord et en Europe. Les capacités devraient atteindre 2 Mt d'ici la fin de l'année.

Le complexe a été baptisé Bethune. Soit du nom de la plus proche ville, comme le veut la tradition au Saskatchewan, province canadienne considérée comme la plus grande région au monde pour la production de potasse. Cinq ans après le premier coup de pioche, en 2012 (CPH n°598), K+S a finalisé son projet Legacy, hérité de l'acquisition de Potash One en 2010 (CPH n°530). Le 2 mai dernier, 700 invités ont assisté à l'inauguration officielle de ce complexe qui aura nécessité des investissements plus lourds qu'entrevus et qui se sont finalement élevés à 3,1 milliards d'euros. Au total, 400 emplois vont être créés pour mener les opérations de production de potasse sur le site.

Bethune devrait livrer sa première tonne de potasse d'ici à la fin juin, a annoncé, à l'occasion de l'inauguration, le géant allemand du sel et de la potasse. Mais K+S espère atteindre des capacités de 2 millions de tonnes d'ici à la fin de l'année. En 2014, le groupe avait indiqué qu'à terme, les capacités installées devraient atteindre 2,86 Mt/an et qu'elles pourraient, si nécessaire, être renforcées jusqu'à 4 Mt/an (CPH n°666). Ces volumes de potasse viseront essentiellement les marchés de l'Amérique du Sud et de l'Asie. Les productions seront convoyées par chemin de fer jusqu'à un terminal flambant neuf qu'a fait construire K+S à Vancouver, à l'extrême ouest du Canada.

 

Plus grand investissement de toute l'histoire de K+S

Avec ce complexe, K+S dispose désormais de larges capacités de part et d'autre de l'Atlantique. Le groupe s'appuyait jusque-là sur ses capacités en Allemagne. « Avec notre nouveau site, nous effectuons un gigantesque pas vers l'internationalisation de notre activité de potasse », s'est réjouit Norbert Steiner. Le président de K+S assure que le complexe de Bethune, qu'il présente comme le plus moderne au monde pour la production de potasse, va permettre au groupe de « participer à la croissance future du marché, de réduire nos coûts moyens de production et de renforcer notre compétitivité internationale ».

Le projet est grandement stratégique pour le groupe allemand. D'abord, il s'agit du plus grand investissement de toute son histoire, qui s'étend sur 125 ans. Le coût du projet, par ailleurs, représente aussi presque l'équivalent du chiffre d'affaires de K+S, lequel a généré des ventes totales de 3,5 Mrds € en 2016. Par ailleurs, ces futures capacités octroient au groupe des perspectives à long terme pour ses productions de potasse, parant bien à l'avance à l'épuisement de ses mines de potasse en Allemagne.

Enfin, ce projet Legacy a été utilisé comme un levier de défense lors du raid du géant Potash Corp sur K+S en 2015. Le groupe allemand, qui s'inquiétait pour l'avenir de ses effectifs et actifs, notamment en Allemagne, en cas d'absorption par son concurrent canadien, avait particulièrement insisté sur le fait que l'offre de 7,8 Mrds € sous-évaluait nettement la création de valeur que devrait générer Legacy (CPH n°725). Face aux réticences de sa cible allemande, Potash Corp avait finalement jeté l'éponge à l'automne 2015 (CPH n°734).

 

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

  Le groupe coréen LG Chem a annoncé la signature d’un contrat conditionnel avec la société chinoise Ningbo Shanshan. Cet accord porte sur la vente d’une partie de l’activité de[…]

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Plus d'articles