Nous suivre Info chimie

Kem One s'aventure en Inde et soigne sa rentabilité

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Kem One s'aventure en Inde et soigne sa rentabilité

Le chimiste français spécialiste du PVC se lance dans un projet de production aux côtés de l'Indien Chemplast Sanmar. Kem One disposerait ainsi d'une première implantation en Inde et hors Europe. En parallèle, le groupe vient de renouer avec les bénéfices et continue d'investir sur ses installations en France pour améliorer sa compétitivité.

Numéro 2 européen du polychlorure de vinyle (PVC), Kem One veut se lancer dans la production en Inde. Le chimiste français a conclu un accord avec l'Indien Chemplast Sanmar, un des leaders indiens du PVC et filiale du groupe Sanmar, pour la constitution de la société Kem One Chemplast. Cette coentreprise à parts égales entre les deux partenaires vise à produire du PVC surchloré (PVC-C) sur le sol indien. Ce projet de 48 millions de dollars (46 M€ environ) serait implanté sur la côte sud-est de l'Inde, à Karaikal sur le territoire de Pondichéry. Il est question d'une usine d'une capacité de 22 000 tonnes par an de PVC-C, pour laquelle Kem One fournirait la technologie. L'usine pourra également produire des compounds de PVC-C. Le démarrage de l'usine est ambitionné à l'horizon 2019, mais dépendra de la date d'approbation du projet par les autorités locales. Ces productions doivent permettre de mieux répondre à la demande indienne. Le PVC-C trouve essentiellement des applications dans la fabrication de tubes et raccords pour les réseaux d'eau. En Inde, ce matériau est de plus en plus préféré au cuivre et bénéficie d'une croissance forte dans le pays, indique Kem One. Il peut aussi être utilisé dans les sprinklers et les applications industrielles nécessitant une haute résistance chimique. Ce projet offrira à Chemplast Sanmar la possibilité d'étoffer ses gammes de PVC. La future usine permettra à Kem One de produire directement en Inde et d'étendre sa présence locale au-delà de la seule commercialisation de produits, ainsi que de doubler ses capacités mondiales de PVC-C. Actuellement, Kem One dispose de 10 000 t/an de PVC-C sur son site de Saint-Fons (Rhône). Le chimiste français étendra par ailleurs sa présence industrielle à l'international, lui dont les huit sites actuels de production sont implantés en France à l'exception de celui d'Hernani, en Espagne.

 

Premiers bénéfices en 2016

 

Depuis 2016, Kem One SAS regroupe les activités de PVC, de soude et de dérivés chlorés et fonctionne depuis l'an dernier sans l'aval, ex-Kem One Innovative Vinyls devenu Ivy Group (CPH n°779). Pour la première fois en trois ans et la reprise (CPH n°659), Kem One SAS a dégagé des bénéfices. Le résultat net devrait ressortir au-dessus de 10 M€ une fois consolidé, selon un porte-parole, pour un chiffre d'affaires stable, autour de 800 M€. Le chimiste français a bénéficié d'une conjoncture plus favorable avec la reprise dans ces principaux débouchés comme la construction, l'automobile ou encore l'emballage, ainsi que grâce à une meilleure parité euro/dollar. Après avoir bouclé un programme de 250 M€ d'investissements en trois ans, notamment pour la conversion de l'électrolyse de Lavéra (Bouches-du-Rhône, CPH n°777), Kem One prévoit plusieurs projets au cours des trois prochaines années. Annuellement, il compte investir environ 30 M€ par an pour les investissements courants (maintenance, formation, amélioration de l'outil industriel). Deux projets d'envergure sont également à l'étude. D'un côté, la conversion de l'électrolyse de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), qui passerait d'une technologie à diaphragme pour une technologie plus compétitive à membrane. Ce projet nécessiterait 80 M€ environ. Est aussi étudiée la construction d'un terminal d'éthylène à Fos pour mieux garantir les approvisionnements. Ce projet de 70 M€ se fera en fonction des résultats de l'étude et des discussions avec les fournisseurs d'éthylène de Kem One. Ces deux projets ne seront pas toutefois menés de concert, prévient un porte-parole.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

  Le groupe coréen LG Chem a annoncé la signature d’un contrat conditionnel avec la société chinoise Ningbo Shanshan. Cet accord porte sur la vente d’une partie de l’activité de[…]

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Plus d'articles