Nous suivre Info chimie

Kraton va fusionner avec les actifs de LCY

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe américain spécialiste des blocs copolymères styréniques (SCB) a signé un accord pour fusionner avec les activités SCB du groupe chimique taïwanais Lee Chan Yung Chemical Industry Corporation (LCY).

L'objectif est de créer un leader mondial des SCB, comptant pour un chiffre d'affaires de plus de 2 milliards de dollars (plus de 1,47 Mrd €). Selon les termes de l'accord, Kraton Performance Polymers et LCY Chemical vont constituer une société implantée au Royaume-Uni, laquelle émettra un total de 65 millions d'actions qui seront cotées à la Bourse de New York (États-Unis). L'ensemble du périmètre de Kraton sera versé dans cette société dont le nom n'est pas encore connu, tandis que LCY Chemical n'y versera que ses activités SCB. Chacune des deux parties obtiendra alors la moitié des actions. Les actionnaires de Kraton seront ainsi amenés à convertir chacune de leurs actions Kraton en une action de la future société. Laquelle disposera de son siège administratif à Houston, au Texas, sur les terres du groupe américain.

Un équilibre à l'international

Selon les chiffres publiés, Kraton et l'activité SCB de LCY ont généré des chiffres d'affaires respectifs de 1,3 Mrd $ et 612 M$ entre septembre 2012 et septembre 2013. Pour 2014, LCY prévoit un chiffre d'affaires de 801 M$. Avec 490 000 tonnes par an de capacités installées dans le monde via un site à Taïwan, une usine de 300 000 t/an à Huizhou en Chine et une à Baytown au Texas acquise en 2003 auprès de Polimeri Europa, LCY Chemical serait le n°3 mondial des SCB. Kraton, qui détient environ 450 000 t/an de capacités, dispose de six sites dont quatre en propre : Belpre aux États-Unis, le plus important, Wesseling en Allemagne, Paulinia au Brésil, et Berre en France. Le groupe détient aussi 50 % du capital d'une usine à Kashima, au Japon, en coentreprise avec JSR, et construit avec Formosa une usine à Taïwan (CPH n°559). En plus de créer un leader du secteur, les deux partenaires voient la possibilité en s'unifiant d'équilibrer leurs marchés géographiques. Leurs ventes combinées se répartiraient à 37 % aux Amériques, à 34 % en Asie et à 29 % dans la zone Europe-Afrique-Moyen-Orient (EMEA), quand actuellement LCY Chemical génère 60 % de ses ventes de SCB en Asie et 30 % aux Amériques, et que Kraton est surtout présent outre-Atlantique (40 %), dans la zone EMEA (38 %), mais s'avère plus faible en Asie (22 %). Les deux groupes estiment aussi que la fusion de leurs actifs permettrait de dégager des synergies de 65 M$ par an dès 2017, lesquelles nécessiteraient toutefois des coûts non-récurrents de 70 M$. La fusion devrait être conclue avant la fin de l'année 2014.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Résultats : BASF se porte bien pour son premier semestre 2021

Résultats : BASF se porte bien pour son premier semestre 2021

Le 28 juillet, le chimiste allemand BASF publiait ses résultats pour le premier semestre 2021. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 39,2 milliards d’euros, avec une augmentation de 33 % par rapport au premier[…]

28/07/2021 | RésultatsActualités
Résultats : La production européenne retrouve son niveau prépandémie

Résultats : La production européenne retrouve son niveau prépandémie

La chimie en Île-de-France se décrit en vidéo

La chimie en Île-de-France se décrit en vidéo

Lubrizol mis en examen

Lubrizol mis en examen

Plus d'articles