Nous suivre Info chimie

Kuraray s'offre Calgon Carbon

Julien Cottineau

Le plus grand producteur mondial de charbon actif change de mains. Le conseil d'administration de Calgon Carbon a accepté, à l'unanimité, l'offre d'achat formulée par Kuraray. Le montant de l'opération s'élève à 1,1 milliard de dollars (environ 933 M€), et même à 1,3 Mrd $ en incluant la reprise de dettes. Kuraray propose de reprendre chaque action pour une valeur de 21,50 $. En Bourse, le titre Calgon Carbon a bondi à 21,25 $ le jour de l'annonce, le 21 septembre au soir, contre 13,25 $ la veille. Les deux protagonistes visent une finalisation de l'opération à fin décembre 2017. Elle nécessitera l'approbation des actionnaires du groupe américain. Actuellement, les cinq principaux actionnaires sont Blackrock Institutionnal Trust Company (11,2 %), Vanguard (9,3 %), Shapiro Capital Management (8,4 %), Dimensional Fund Advisors (6,2 %) et Victory Capital Management (4,1 %). Techniquement, Kuraray constituera une filiale américaine qui aura la charge d'absorber Calgon Carbon mais qui se rebaptisera du nom de l'Américain. La future filiale devrait être opérée de manière indépendante et conservera le siège de Calgon Carbon à Pittsburgh, en Pennsylvanie (États-Unis).
 

« Le montant de l'opération s'élève à 1,1 Mrd $ »
 

Le chimiste japonais est déjà présent dans les charbons actifs, même si cette activité demeure modeste dans son périmètre. Elle est pour l'heure intégrée à sa division Autres activités, qui a généré l'an dernier des ventes de 63 milliards de yens (474 M€), soit à peine 13 % de ses ventes totales (485,2 Mrds de yens, environ 3,65 Mrds €). Kuraray est surtout un acteur de l'acétate de vinyle, domaine qui représente plus de la moitié de son chiffre d'affaires, et est aussi bien positionné dans les domaines de l'isoprène, des matériaux fonctionnels et des fibres et textiles. Cette opération s'inscrit dans son programme stratégique de développement qui vise trois domaines prioritaires : les applications dans l'énergie, l'optique et l'électronique, et l'eau et l'environnement. Son activité de matériaux carbonés est focalisée sur le charbon actif de haute performance pour les applications dans l'énergie, l'eau et la purification d'air.
 

Avec Calgon Carbon, Kuraray va faire un bond technologique et commercial. Le chimiste américain, champion des charbons actifs, dispose d'une gamme de plus d'une centaine de spécialités, utilisées dans la purification de l'eau potable et des eaux de rejet, la réduction de la pollution, et de multiples applications industrielles. L'an dernier, Calgon Carbon avait d'ailleurs renforcé ses actifs en reprenant l'activité Charbons actifs et agents de filtration d'Arkema dans le cadre d'une transaction de 145 M€ (CPH n°757). Opération qui avait gonflé ses effectifs d'environ 300 salariés, pour un total actuel de l'ordre de 1 400 employés, et musclé son réseau industriel de six usines : quatre en France (Parentis, dans les Landes, Saint-Bauzile, en Ardèche, Riom-lès-Montagnes, dans le Cantal et Abidos, dans les Pyrénées-Atlantiques) et deux en Italie (Legnago et Foggia). Au total, Calgon Carbon dispose d'une vingtaine de sites industriels, implantés essentiellement aux États-Unis (8), mais aussi au Royaume-Uni (3) et deux en Asie, à Suzhou, en Chine et Fukui, au Japon. En 2016, le chimiste américain a affiché un chiffre d'affaires de 601,2 M$. Géographiquement, les ventes aux Amériques avaient pesé pour 49 % du total, contre 35 % pour la zone Europe-Moyent-Orient-Afrique, et seulement 16 % en Asie. Ce qui permettra à Kuraray de mieux équilibrer ses ventes. L'an dernier, tous produits confondus, son chiffre d'affaires se concentrait au Japon (37 %) et dans le reste de l'Asie (26 %), loin devant l'Europe (20 %) et l'Amérique du Nord (13 %).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Monsanto se fond dans Bayer

Monsanto se fond dans Bayer

La page se tourne. Le géant allemand a annoncé, le 7 juin, la finalisation de l'opération Monsanto. Pour environ 63 milliards de dollars, Bayer devient l'actionnaire unique du mastodonte américain des[…]

11/06/2018 | Bayer CropScienceBayer
Reach est loin d’être fini

Reach est loin d’être fini

Arkema, le meilleur allié des femmes

Arkema, le meilleur allié des femmes

IFF s'empare de Frutarom pour 7,1 Mrds $

IFF s'empare de Frutarom pour 7,1 Mrds $

Plus d'articles