Nous suivre Info chimie

L'analyse élémentaire pour suivre des procédés industriels

Par Dinhill On
L'analyse élémentaire pour suivre des procédés industriels

© Pixabay

La société Iumtek commercialise un analyseur élémentaire basé sur la technologie optique, qui permet de détecter in situ les composés chimiques. Une mesure directe aidant à diagnostiquer le bon fonctionnement d'un procédé industriel.

Un diagnostic en temps réel du procédé industriel. C'est ce que promet l'analyseur TX 1000 commercialisé par la start-up Iumtek créée en 2017. Cet instrument permet de déterminer la composition élémentaire de matériaux solides, liquides ou gazeux, et ce, sans besoin de préparation préalable. « Cofondée avec le CEA Investissement, la société Iumtek a pour vocation de mettre au point et de commercialiser des analyseurs s'appuyant sur la technologie de spectroscopie d'émission atomique de plasma induit par laser (LIBS). Cette technique se base sur l'envoi d'un rayon laser sur un matériau, engendrant un plasma lié à l'interaction lumière-matière. L'émission de lumière résultant du plasma est alors analysée par spectrométrie », explique Ronald Berger-Lefébure, président fondateur d'Iumtek. Avant de préciser : « Si cette technique optique a été découverte, il y a longtemps, pour le laboratoire, nous nous efforçons de la rendre plus robuste pour pouvoir l'embarquer au coeur des procédés industriels ». D'ailleurs, le côté innovant de la société lui a permis d'être lauréate du concours d'innovation i-Lab 2019 et d'intégrer l'accélérateur Deeptech d'Air Liquide.

Limiter le besoin d'analyses en laboratoire

L'analyseur TX 1000 d'Iumtek se distingue par sa polyvalence, étant capable de couvrir l'ensemble des éléments chimiques, contrairement à d'autres instruments actuellement disponibles sur le marché. « Le modèle TX 1000 peut aussi bien être utilisé pour des mesures hors ligne ou at line de composés chimiques », indique Ronald Berger-Lefébure. De plus, l'équipement est conçu de telle sorte qu'il puisse être utilisable pour des campagnes de mesures in situ sur des sites industriels, y compris ceux en milieu sévère. « Notre solution quasi non intrusive et en temps réel pourrait trouver des applications, en particulier en chimie ou en pétrochimie. Par exemple, le TX 1000 pourrait aider au contrôle du bon fonctionnement d'un procédé, en favorisant l'identification d'éléments chimiques indésirables durant les réactions », précise Ronald Berger-Lefébure. Avant d'ajouter : « Il n'y a donc plus besoin de faire venir des échantillons jusqu'au laboratoire pour obtenir la composition élémentaire ». En outre, l'emploi de la technologie LIBS peut tout à fait servir au contrôle qualité et à la traçabilité de produits ou encore à la surveillance des effluents de l'usine et des rejets dans l'environnement.

La société Iumtek ne s'est pas contentée d'optimiser sa solution sur sa partie hardware, mais également sur la partie software. « Nous avons mis au point une suite logicielle dénommée Prisma pour le traitement des spectres mesurés s'appuyant sur une interface logicielle homme-machine ergonomique et intuitive », détaille Ronald-Berger-Lefébure. Ainsi, Prisma comprend des outils d'aide à l'interprétation, de quantification et de création de modèles de prédiction basés sur des approches chimiométriques.

Si l'analyseur TX 1000 d'Iumtek vient tout juste d'arriver sur le marché, cela n'empêche pas la start-up d'envisager déjà d'autres développements, comme le précise Ronald Berger-Lefébure : « Nous devons rendre notre technologie toujours plus robuste, fiable et autonome. À plus long terme, nous avons l'ambition d'inclure davantage d'intelligence artificielle au niveau de l'interface homme-machine et sur le traitement des données ». Sachant l'essor actuel des nouvelles technologies digitales, la start-up Iumtek n'a pas fini de faire parler d'elle.

Principales spécifications de l'analyseur TX 1000

? Analyse d'échantillons de tous états physiques (solide, liquide, gaz) ; ? Analyse multiélémentaire ; ? Détection de l'ensemble des éléments du tableau périodique ; ? Sans préparation d'échantillon (excepté pour les poudres) ; ? Sensibilité analytique de l'ordre du ppm au % et plus ; ? Rapidité d'analyse de quelques secondes ; ? Mesure quasi non destructive (cratère de l'ordre de 50 µm à 100 µm de diamètre).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Khimod développe un réacteur-échangeur performant pour la chimie

Khimod développe un réacteur-échangeur performant pour la chimie

En s'appuyant sur le savoir-faire en métallurgie du futur de sa maison-mère, la jeune société Khimod a développé un nouveau concept de réacteur-échangeur. Il pourrait fortement[…]

Transmetteur de pression sans fil

Transmetteur de pression sans fil

DÉBITMÈTRE MASSIQUE THERMIQUE

DÉBITMÈTRE MASSIQUE THERMIQUE

CAPTEURS ATEX LORA

CAPTEURS ATEX LORA

Plus d'articles