Nous suivre Info chimie

L'État lance 34 plans de « reconquête industrielle »

A.F. avec AFP
Pour booster l'industrie et la compétitivité de la France dans les dix ans à venir, l'État a présenté 34 plans de « reconquête industrielle ».

Ces derniers sont axés sur trois grandes priorités : la transition écologique, la santé et les nouvelles technologies. Ils couvrent un large éventail de secteurs tels que les transports, la chimie verte et les biocarburants, les biotechnologies médicales, la nano-électronique, etc. Dans le domaine de la chimie, l'industrie française est actuellement confrontée au défi de la compétitivité et du développement durable. « La filière doit s'orienter vers une chimie verte et durable répondant aux exigences d'économie d'énergie, de préservation de l'environnement et de développement économique afin de se placer au cœur de l'après-pétrole », explique le gouvernement. Le plan chimie verte et biocarburants a donc pour objectif de favoriser l'industrialisation des biocarburants de 2e génération et d'investir dans ceux de 3e génération. Il vise aussi à soutenir le développement des bioraffineries et des biotechnologies blanches, ainsi que la mise sur le marché de molécules et matériaux à forte valeur ajoutée.

3,7 Mrds € pourraient être alloués aux plans

 

Ces 34 plans s'inscrivent dans la philosophie de la stratégie de filières industrielles, lancée en début d'année par le ministère du Redressement productif. Certains des projets étaient d'ailleurs déjà lancés au sein des filières, comme la voiture consommant 2 litres aux 100 km. Chaque plan sera piloté par un chef de file qui sera en grande majorité un industriel. Il devra constituer des équipes et élaborer des collaborations entre public et privé. L'État interviendra à travers la législation, les moyens fiscaux, les commandes et via des financements publics comme le programme des Investissements d'avenir. Au total, 3,7 milliards d'euros provenant de l'État pourraient être alloués aux plans. L'élaboration de ces programmes est le fruit d'une analyse d'un an au sein du ministère du Redressement productif, avec l'aide du cabinet McKinsey. Ce dernier estime que les 34 plans pourraient se traduire en dix ans par près 480 000 emplois industriels « préservés, renforcés, créés ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

European Plasticisers s’investit dans le recyclage du PVC

European Plasticisers s’investit dans le recyclage du PVC

European Plasticisers, l’organisation regroupant les producteurs de plastifiants européens, organisait le 26 et 27 novembre plusieurs visites d’usines afin de présenter ses engagements en faveur du recyclage et rappeler[…]

Lubrizol : Le groupe veut agir en bon voisin

Lubrizol : Le groupe veut agir en bon voisin

L’OGCI met en place des programmes CCUS

L’OGCI met en place des programmes CCUS

Des produits domestiques interdits à la vente en libre-service ?

Des produits domestiques interdits à la vente en libre-service ?

Plus d'articles