Nous suivre Info chimie

L'Europe approuve l'aide octroyée par la France au programme Ifmas

S.L.

Sujets relatifs :

, ,

La Commission européenne a approuvé le 27 mars l'aide de 43,65 millions d'euros accordée au programme de recherche de l'Institut Français des Matériaux Agro-Sourcés (Ifmas) dans le domaine de la chimie verte.

La Commission valide ainsi que « cette aide est conforme aux règles de l'UE relatives aux aides d'État et que le projet contribuera à la réalisation des objectifs de l'UE en matière scientifique et environnementale, sans fausser la concurrence de manière indue au sein du marché intérieur européen », a commenté l'Ifmas, classé parmi les instituts de transition énergétique (ITE). Cette approbation est une étape importante qui fait suite à la signature de la convention entre l'ANR et l'ITE Ifmas (ex IEED), le 18 décembre 2013. Elle marque également le démarrage officiel de l'Ifmas. Elle va permettre de déclencher le versement de la subvention du PIA (Programme d'Investissements d'Avenir) d'un montant total prévisionnel de 30,6 M€ à l'Institut, d'amplifier les activités de R&D et de formation déjà engagées depuis quelques mois et de lancer les travaux d'aménagement des futurs laboratoires d'Ifmas sur le site du Parc scientifique de la Haute Borne à Villeneuve d'Ascq (Nord), avec le soutien de la Région Nord - Pas de Calais.

 

Le tryptique recherche, formation, valorisation

 

Le projet Ifmas avait répondu au départ à un appel à candidature pour la formation d'Institut d'Excellence pour les Énergies Décarbonées (IEED). Son appellation a changé, mais l'objectif reste le même : faire de la recherche, de la formation et de la valorisation autour du développement de matériaux plastiques, de peintures et revêtements biosourcés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Perturbateurs endocriniens : L’Anses veut accélérer les évaluations

Perturbateurs endocriniens : L’Anses veut accélérer les évaluations

Dans le cadre de la seconde stratégie sur les perturbateurs endocriniens (SNPE 2), l’Anses a élaboré une liste de substances d’intérêt. L’agence a également identifié des[…]

Innovation : Le Cefic lance un réseau pour la chimie du futur

Innovation : Le Cefic lance un réseau pour la chimie du futur

Filière hydrogène : Création du consortium Lyon Rhône H2V

Filière hydrogène : Création du consortium Lyon Rhône H2V

Nanomatériaux : Le centre NanoMesureFrance obtient un financement de 1,2 M€

Nanomatériaux : Le centre NanoMesureFrance obtient un financement de 1,2 M€

Plus d'articles